Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Aéroport de Annaba : Interpellation d'un trafiquant de véhicules
Zone Membre
Publicités

Aéroport de Annaba : Interpellation d'un trafiquant de véhicules

Publié le 14/03/2017

Aéroport Annaba Rabah BitatPour détournement d’une marchandise de sa destination privilégiée, une amende de 2 millions de dinars a été infligée par les Douanes algériennes à un passager qui a tenté de les tromper.

«C’est lors du traitement des passagers du vol AH 1114 d’Air Algérie à destination de Paris, qu’un passager s’est présenté, dernièrement, au guichet de la police des frontières (PAF) pour accomplir les formalités d’usage de départ. Toutefois, l’examen de son passeport a permis de constater l’existence de deux cachets indiquant la sortie de deux véhicules, de marque 406, par les postes frontières algéro-tunisiens d’Oum Tboul et El-Ayoun relevant de la wilaya d’El-Tarf, mais sans qu’il y ait les cachets des services des Douanes de la Tunisie attestant que les véhicules ont bel et bien regagné le territoire tunisien», explique Reda Mehafdi, chef de l’inspection divisionnaire des Douanes à Annaba. L’enquête déclenchée atteste que les deux véhicules ont été introduits par le mis en cause sur le territoire national par les ports d’Alger et d’Oran. Exploitant l’information communiquée par leurs collègues de la police, les services des Douanes de l’aéroport Rabah Bitat ont procédé à des vérifications avec les services des Douanes d’El-Tarf, ce qui a permis de conclure que les deux véhicules n’ont pas quitté le territoire national par les deux postes en question.

Ceci confirme que les cachets apposés sur le passeport sont des faux. «Une procédure contentieuse a été établie à l’encontre du passager pour infraction douanière prévue et réprimée par les articles 325 et 336 du code des Douanes, avec une amende de deux millions de dinars», affirme la même source. Le passager a reconnu l’infraction et a signé le PV établi à son encontre. En début de février dernier, une affaire similaire a été réalisée en collaboration avec les mêmes services de la PAF. Elle a concerné un véhicule non réexporté tel que prévu par la législation et la réglementation. Ce qui a conduit à l’infliction d’une amende de 1 600 600 DA à l’encontre du passager, auteur de l’infraction.

Leïla Azzouz [EL WATAN - 11-03-2017]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Aéroport de Annaba : Saisie de Subutex dans les bagages d'un émigré en provenance de Marseille
Actualité suivante »
Annaba. 1ères rencontres professionnelles algéro-francaises de Annaba

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires