Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Projet d'une nouvelle ville à Draâ Erriche : L'étude achevé...
Zone Membre
Publicités

Annaba. Projet d'une nouvelle ville à Draâ Erriche : L'étude achevée et présentée

Publié le 18/11/2012

Cette réalisation aidera, pour une large part, à l’absorption de l’importante demande de logement dans la wilaya et à créer de l’emploi.

L’étude du projet de création d’une nouvelle ville dans la wilaya de Annaba a été présentée mercredi par le bureau d’étude Urban en collaboration avec le bureau d’étude français Algeo. Présidée par le wali, cette rencontre à laquelle étaient présents tous les secteurs concernés par ce projet se veut explicative sur les préparatifs de cette importante opération. «La nouvelle ville sera implantée à Draâ Erriche, située à 14 km du chef-lieu où l’offre foncière est saturée. L’assiette de terrain est estimée à 1344 ha dont 340 non urbanisables. Le paysage est à 30% accidenté avec de grands massifs forestiers», a détaillé le représentant du bureau d’étude devant les secteurs impliqués dans la réalisation de ce projet d’envergure. En chiffres, le wali de Annaba, Mohamed El Ghazi, a précisé : «Pour la première tranche, ce sont 6000 logements sociaux qui sont programmés pour être lancés incessamment, 4000 autres de type promotionnel et une urgence de lancement de 1550 logements publics locatifs (LPL). A ceux-là, il faut ajouter de nombreuses autres structures d’accompagnement nécessaires pour les besoins des futurs locataires de cette ville.»

Le même responsable a appelé son exécutif, -pour la réussite de ce projet- à «une incontournable coordination entre l’ensemble des secteurs impliqués dont l’habitat, l’énergie, l’OPGI, etc.». Quant au financement, la wilaya a fait savoir qu’une demande au ministère a été envoyée pour assurer la première tranche de financement de 23 milliards de dinars.

L’intervention du directeur de l’OPGI de Annaba, Khalfaoui Ama, a été plus détaillée : «Dans ce projet il existe deux actions à mener : achever les études et déterminer comment intervenir dans les meilleurs délais dans ce site. Dans ce projet, l’OPGI confirme qu’elle sera à la hauteur des attentes des futurs habitants sachant que sa première expérience portant sur la construction de 6000 logements qui sont actuellement en cours à Berrahal dans la localité de El Kalitoussa, se déroule dans de meilleures conditions. Leur réception est prévue au courant de l’année prochaine. A travers cet important plan de charge, nous sommes arrivés à identifier nos insuffisances et sommes actuellement en train de les maîtriser à l’effet de les éviter dans la réalisation de la nouvelle ville de Draâ Erriche».

Mais le wali de Annaba veut s’entourer de toutes les garanties nécessaires pour la concrétisation de ce projet qui va vraisemblablement absorber l’importante demande de logement à Annaba.

Pour ce faire, il a exigé de créer un comité de pilotage pour chaque service impliqué dans ce projet, et pour rétrécir le calendrier, ne pas tarder à lancer l’opération de l’alimentation en eau potable à partir de Chaïba (Sidi Amar) avec la construction d’un réservoir de 30 000 m3, tel que déclaré par le représentant de la Seata. L’énergie n’est pas en reste puisque le représentant de Sonelgaz, présent également dans cette réunion, a expliqué : «L’alimentation en énergie électrique dans la première phase exige la construction de deux postes qui alimentent en 10 KV, et vu l’ampleur de la superficie de l’endroit et pour le sécuriser dans ce sens, deux autres postes seront construits en seconde phase ; et pour cela il faut au moins une année.» Par ailleurs, il a été rappelé que le projet de cette nouvelle ville est aussi créateur de plusieurs milliers de postes de travail dans les différents secteurs d’intervention.

Leïla Azzouz [EL WATAN - 18-11-2012]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
ArcelorMittal Annaba. Une centaine de travailleurs bloquent le haut fourneau
Actualité suivante »
Annaba. Bel Azur inondé… de boue

Les Commentaires

C'est Bien! Mais une fois que l'étude est terminée et le financement accordé, le projet doit être entamé le plus vite possible et ne pas le lâcher jusqu'à ce qu'il arrive à son terme quelques soient les difficultés que rencontrent, en cours de route les autorités concernées. C'est ca l'éfficacité ! Si non nous ne ferons qu'accumuler les projets sur papier sans que l'un d'entre eux ne voit le jour. Souvent, les projets dans notre pays, une fois commencés, ils sont ensuite mille fois interrompus, mille fois retardés, mille fois repris résultat pour achever quoi que ce soit , cela nous prend des décennies, alors que le même projet ailleurs se réalise en cent fois moins de temps.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires