Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Hôpital Dorban : limitation des transferts pour soins à l’étranger:...
Zone Membre
Publicités

Hôpital Dorban : limitation des transferts pour soins à l’étranger: 2.810 cancéreux ciblés

Publié le 10/02/2013
« Plus de 2.800 patients, atteints de cancers de la sphère ORL, principalement des cancers de la  tête et du cou, soit en moyenne 160 malades par an, ont été pris en charge et traités par le service spécialisé de l’hôpital Dorban d’Annaba dans le cadre du programme de limitation des transferts de malades pour soins à l’étranger, et ce, depuis sa mise en service ». C’est ce qu’a indiqué, jeudi, le professeur Abderrahmane Saidia, chef de service d’Oto-rhino-laryngologie et chirurgie de la face er du cou de l’hôpital Dorban.   Il a précisé, à ce sujet que la chirurgie thyroïdienne occupe la première place avec 2.561 cas, suivie de celle des sténoses trachéales ou laryngées avec 700 malades puis des implants cochléaires avec 375 patients. A cela, il faut ajouter 112 malades ciblés en chirurgie des parathyroïdes, 63 en ronflement et apnée et 61 implants phonatoires. Le professeur Saidia rappelle que le service ORL et chirurgie de la face et du cou du CHU d’Annaba a été érigé en 1996 en service de référence nationale engagé dans la réduction des transferts de malades pour soins à l’étranger concernant les cancers ORL. Depuis, plusieurs conventions ont été signées entre les services compétents de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNAS) et le service ORL. Des professeurs et chirurgiens européens spécialisés ont participé, voire conduit, plusieurs opérations chirurgicales dans le service ORL de l’hôpital Dorban. Le même responsable explique que 809 malades du cancer du larynx, provoqué principalement par le tabac, ont été opérés et plus de 90 d’entre eux étaient à un stade très avancé obligeant à une chirurgie mutilante (ablation totale du larynx). « Ceci, nous a contraint chaque fois que c’était possible à la réhabilitation vocale par implants phonatoires. » affirme le professeur Saidia, qui souligne en ce qui concerne le cancer de la peau du visage, celui-ci est provoqué par l’exposition prolongée au soleil, tandis que pour les cancers de la thyroïde, en constate une progression de 603 malades sur 2.561, car 14% des goitres opérés sont des cancers. Le pourcentage, estime ce responsable, est nettement supérieur aux statistiques internationales publiées (1 goitre sur 10 est cancéreux). Le professeur Saidia, propose, dans ce cadre, une étude nationale pour savoir si cette fréquence élevée ne concerne que la région d’Annaba ou elle se retrouve aussi dans d’autres régions du pays.

L'EST -10/02/2013 - B. Salah-Eddine

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Restauration du vieux bâti - A quand le lancement de l’opération ?
Actualité suivante »
Annaba : Hôtellerie - La formation, une nécessité incontournable

Les Commentaires

Tant mieux! Nous progressons dans la bonne direction. Ce sont des hommes de cette qualité dont a cruellement besoin l'Agérie.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires