Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: un sexagénaire écope de 6 ans de prison pour le viol d’un s...
Zone Membre
Publicités

Annaba: un sexagénaire écope de 6 ans de prison pour le viol d’un sourd-muet

Publié le 16/03/2013
La bourgade de Chbaïta Mokhtar, située à quelques encablures de la ville d’Annaba, mais dépendant territorialement et administrativement de la wilaya d’El-Tarf, avait été un certain 2 mai 2005, le théâtre d’un acte odieux commis sur un jeune sourd muet et de plus, voisin du sadique, âgé aujourd’hui de 60 ans. Cette affaire ayant été traitée par plusieurs tribunaux qui s’étaient déclarés incompétents du fait qu’elle dépendait d’un tribunal criminel vient d‘être enrôlée par la Cour Suprême pour être jugée ce jeudi 14 mars. En effet, cet individu abject, avait forcé le jeune homme à accepter des avances contre nature et inacceptables par une personne sensée. Profitant du passage de la victime par un sentier battu, le violeur qui circulait à bord d’un fourgon Wolskvagen, importé il y a des décennies du Brésil, déclare avoir percé une roue et demandé au sourd muet de l’aider à pousser le véhicule afin de le sortir d’une ornière. Chose que dément catégoriquement le jeune handicapé à force de gestes, n’acceptant même pas l’aide d’un traducteur de gestes ou plutôt voulant faire comprendre à la cour que la personne se trouvant dans le box des accusés est bien celle qui avait abusé de lui et même de lui avoir remis la somme modique de 50 DA afin d’obtenir son silence et l’amadouer. Quant au sexagénaire, il nie toutes les accusations portées contre lui et parle d’une vieille rancune entretenue entre l’oncle de la victime et lui-même pour une banale histoire de planche. Alibi qui ne tient pas la route, particulièrement après la lecture du constat établi par le médecin légiste qui parle d’ecchymoses anales. C’est pourquoi, qu’après avoir fait défiler plusieurs témoins, le président du Tribunal invite le Procureur à lire son réquisitoire, qui est d’une grande sévérité, plus particulièrement après la tuerie d’enfants qui s’était déroulée à Constantine et instauré un véritable climat de peur, mais surtout de revendication populaire quant au rétablissement des exécutions des condamnés à mort. La peine réclamée va à la mesure du forfait commis par ce vieux grand-père, 10 années de réclusion seront suffisantes pour lui faire payer son infamie. Cependant le Tribunal, après les délibérations d’usage énonce un verdict de 6 ans ferme et donne 8 jours au condamné pour interjeter un appel. Le Président du Tribunal avait fait remarquer que le jugement de cette malheureuse affaire coïncide étonnamment avec la célébration de la Journée mondiale des handicapés et que justice a été rendue

L'EST - 16/03/2013 - Ahmed Chabi

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Rapts d’enfants - Psychose sur la ville
Actualité suivante »
Annaba: Boukhadra - Victime d’un accident, il s’avère qu’il était en cavale

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires