Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Les autistes complètement marginalisés
Zone Membre
Publicités

Annaba: Les autistes complètement marginalisés

Publié le 21/04/2013
La situation des malades autistes se dégrade de jour en jour et la pathologie augmente au fil des années, à défaut de moyens humains et matériels. Car la catégorie des autistes, qui compte 100 000 patients à l’échelle nationale et plus de 5 000 malades à Annaba, est complètement marginalisée, en plus d’être une pathologie ignorée ou méconnue tant par les pouvoirs publics que la population. C’est du moins ce qui a été dénoncé hier lors d’une rencontre médicale sur la maladie de l’autisme, tenue par l’Association pour la recherche et la sensibilisation à la prise en charge de l’enfant autiste « Sourour ». D’après le Dr. Magherbi, président de l’association, la situation des autistes est des plus dramatique et catastrophique, ce qui pousse les médecins à tirer la sonnette d’alarme. « Nous sommes souvent choqués par la façon dont sont traités les patients atteints de l’autisme au niveau du seul service hospitalier. Chose qui se répercute négativement sur nous, car nous vivons vraisemblablement un stresse quotidien avec ces malades livrés à euxmêmes », dit-il avec beaucoup d’amertume. Notre interlocuteur a signalé l’importance de créer un centre médico-éducatif avec une équipe experte pluridisciplinaire au profit de cette catégorie de malades, puisque leurs nombres est en augmentation constante. Et de préciser qu’en règle générale, il y a lieu de créer un centre pour 100 autistes, soulignant que, dans un passé récent les médecins recevaient un enfant autiste toutes les trois semaines, alors qu’aujourd’hui on est arrivé à recevoir plus d’un malade par jour. Le problème de cette augmentation reste toujours inconnu. Mais, ajoute-t-il, la méthode de prévention rencontre elle-aussi des difficultés en matière du manque de formateurs, éducateurs spécialisés et psychologues compétents. Toutefois, le président de l’association a tenu à rappeler que sa structure s’est rapprochée de la commission de la santé de l’APW ainsi que du P/APW pour une éventuelle intervention dans le projet de réalisation d’un centre spécialisé dans l’avenir, ne serait-ce qu’un lieu d’accueil des malades autistes et leurs proches à l’effet de les orienter, les accompagner et les guider. Dans le volet de la prise en charge médicale de cette catégorie de malades, les participants à la rencontre ont crié au scandale. Ils précisent que les malades « désarmés » sont confrontés à une vraie frustration, car rien ne leur est apporté, en termes de médicaments et d’outils de divertissement comportemental.

L'EST - 21/04/2013 - Toufik Ouazaa

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Les travailleurs de Transmetbois renouent avec la protesta
Actualité suivante »
Annaba: Contrôles inopinés de la DCP pour lutter contre les malversations des commerçants.

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires