Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Pour avoir “la paix” dans des garderies - Des enfants sont ...
Zone Membre
Publicités

Annaba: Pour avoir “la paix” dans des garderies - Des enfants sont endormis au somnifère

Publié le 12/05/2013
« Dès onze heures, après la collation, on administre aux enfants une cuillerée de « Périactine » pour enfants, et ils s’endorment pendant des heures, pour laisser les employées « en paix ». Certaines vont faire leurs emplettes en ville, il ne reste qu’une seule personne avec les enfants endormis ». Voilà ce qui se passe dans certaines crèches, comme rapporté par une mère de famille qui, voulant récupérer son petit garçon plus tôt que prévu à plusieurs reprises, a été étonnée et inquiète de le trouver à chaque fois indolent, ouvrant à peine les yeux. « J’ai dû le porter, et j’ai demandé ce qu’il a à la personne présente, croyant qu’il était malade. « Il a fait la sieste, et il n’est pas encore bien réveillé » m’a-t-elle répondu à chaque fois. Le pot- aux -roses ne sera découvert par la maman qui nous a contactés et d’autres parents dans le même cas, qu’à l’issue de la démission d’une puéricultrice qui parlera secrètement du traitement auquel sont soumis quotidiennement les tout- petits de la crèche en question, située dans le périmètre urbain, et dont nous tairons le nom. « Je refuse de travailler dans des conditions pareilles, je n’ai pas été formée pour ces pratiques qui mettent en danger la santé des enfants, d’autant plus que, faute de preuves, les parents ne peuvent porter plainte. Il faudrait faire des prélèvements sanguins sur les enfants endormis, ce qui serait fastueux.» nous a assuré cette jeune fille avec laquelle nous avons pris attache par le biais des parents, qui, n’ayant personne pour les garder, n’ont pas retiré leurs enfants, attendant leur congé pour le faire.
Cette « pratique », commune à plusieurs crèches d’après nos informations, et qui nous avait été révélée il y a quelques mois par les propriétaires de garderies bien en vue, et connues pour leur sérieux et avant tout, l’amour pour les enfants qui anime les personnes qui s’en occupent. Nous n’avons pu y
ajouter foi, soupçonnant une manœuvre concurrentielle, avant que les rumeurs ne se transforment en accusations formelles, par des personnes qui n’ont cependant pas eu la détermination de dénoncer publiquement cette « agression » d’enfants en très bas âge, et d’apporter des preuves. Les garderies soucieuses du confort et de la sécurité des enfants se comptent sur les doigts d’une seule main, et dans ce genre d’établissement, l’enfant est heureux, éduqué, dorloté, et profite d’un endroit agréable où il passe la journée en compagnie d’autres enfants de son âge, encadré par un personnel spécialement formé et attentif. Mais il faut y mettre le prix, car malheureusement, il y a plusieurs catégories de « jardins d’enfants », (correspondant généralement au statut social des parents) bien que le cahier des charges régissant cette activité soit très strict sur tous les points, et le même pour tous. Il suffit de faire un tour dans certaines garderies pour constater que les agréments attribués à ces institutions ne correspondent pas aux clauses obligatoires, prévues pour assurer la sécurité et le bien être des enfants. Nous avons pu constater des salles obscures et mal aérées, l’exigüité ou l’absence d’aires de jeux en plein air, un personnel souvent mal formé, le manque d’hygiène, telle est la situation de plusieurs crèches qui accueillent journellement des centaines d’enfants dans le seul périmètre du chef-lieu, sans parler de la périphérie, où la situation serait encore pire dans certains cas. « Les contrôleurs chargés de faire des visites inopinées dans ces lieux, quand ils viennent, se contentent souvent de jeter un coup d’œil de routine sur les enfants bien sages, souvent allongés sur le sol près de leurs jouets ou profondément endormis, pendant la sieste ».

L'EST - 12/05/2013 - Farida H.

 

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Irrégularité dans l’opération du ramassage - Des quartiers envahis par les immondices
Actualité suivante »
Annaba: Pratiques commerciales illicites - Plus de 300 plaintes depuis janvier 2013

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires