Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Députés et élus à la rescousse des travailleurs de SIDER
Zone Membre
Publicités

Annaba. Députés et élus à la rescousse des travailleurs de SIDER

Publié le 03/06/2013
Faute d’issue à la crise qui tend à dégénérer de plus en plus au groupe industriel Sider, des députés et élus à l’APW se sont rendus hier à la direction générale, sise à Chaïba, en vue de faire sortir la tête de cette société de l’eau. Le groupe industriel Sider continue de connaître des problèmes. Car, plusieurs centaines de travailleurs des cinq filiales que compte ce groupe, ont assiégé hier la direction générale de ladite entreprise et ont empêché de sortir des employés de l’administration et les syndicalistes qui étaient en réunion du travail avec des parlementaires et élus à l’APW, pendant toute la journée. Les salariés en colère, semblent s’engouffrer de nouveau dans la brèche de la protestation contre les velléités de l’employeur quant à la privatisation de leurs filiales à une société qatarie « le Qatar Steel ». Le mouvement de contestation d’hier vise, selon les travailleurs, à manifester leur opposition à toute tentative ou encore plus à toute procédure en catimini de fermeture ou de privatisation de ce groupe. Au cours de ce mouvement, pas moins de 500 salariés se sont rassemblés aux portes de la direction générale. Ils ont brandi des banderoles et scandé des slogans contre le directeur général et ses directeurs adjoints. Il y avait même certains d’entre les protestataires qui sont montés sur la terrasse de la direction générale, tentant de mettre un terme à leur vie, car il y va de l’avenir de leurs familles de leur emploi. En effet, ces contestataires ont crié haut et fort contre les tentatives également de compression de l’effectif des travailleurs, ou la baisse des salaires à l’effet de maintenir l’effectif actuel. Ils ont dénoncé le mépris et la « hogra », entre autres. Une politique et des comportements, d’après eux, qui sont exercés à leur encontre depuis l’arrivée du nouveau directeur général du groupe, M. Hasnaoui, avec l’intention de conduire la société vers la ruine. En raison du climat très tendu régnant au sein du groupe Sider, les deux parlementaires d’obédience PT, en l’occurrence Nadia Bendjedou et Smaïl Kouadria, ainsi que certains élus à l’assemblée populaire de wilaya, se sont trouvés dans l’obligation d’intervenir, suites aux multiples critiques lancées à leur encontre par l’ensemble des salariés, pour leur laxisme et absence affichée face à cette affaire. Une rencontre a eu lieu hier, regroupant le partenaire social, le DAF du groupe Sider et les représentants du peuple. Le directeur général, pourtant avisé de cette rencontre quelques jours à l’avance, s’est déplacé en mission à Alger, selon nos sources. Et donc, la rencontre n’a pas abouti. En définitive, les syndicalistes et les 3 000 travailleurs menacent de durcir le ton, si l’employeur continue d’exercer sa politique de la fuite en avant. Ils réclament la relance économique au sein de cette société, à travers l’injection d’investissements dans les cinq filiales, SGS, Hores, Hydrosid, refractal et Codesid.

L'EST - 03/06/2013 - Toufik Ouazaa

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Un combat de béliers tourne à l'émeute à Oued Edheb - 14 interpellés lors de heurts avec la police
Actualité suivante »
Annaba. Le tueur du restaurateur de l’avant-port condamné à la perpétuité

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires