Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: ArcelorMittal Algérie - Kechichi ne veut céder son poste
Zone Membre
Publicités

Annaba: ArcelorMittal Algérie - Kechichi ne veut céder son poste

Publié le 22/10/2013
Comme cela avait été annoncé sur ces mêmes colonnes destinées au dossier syndical ArcelorMittal, la décantation n’est pas pour demain au complexe ArcelorMittal Algérie. Elle s’est davantage compliquée  avec le refus de l’ancien secrétaire général installé il y a quelques mois de céder sa place conformément au résultat du vote qui a eu lieu ce dernier jeudi au collège syndical Rizzi Amor. Hier dimanche, Daoud Kechichi a rué dans les brancards. Aidé de ses partisans, il tente d’ameuter les travailleurs au moyen du porte à porte dans les ateliers. Déterminé à aller jusqu’au bout de sa logique, l’ancien secrétaire général et également président du Comité de Participation de l’entreprise a la certitude qu’il peut regrouper  quelques 3000 travailleurs sur les 5400 que comptent les effectifs du complexe sidérurgique ArcelorMittal El Hadjar. C’est ce qu’il avait réussi à réaliser le 28 septembre en appelant à la grève générale illimitée. Les salariés avaient répondu favorablement parce qu’il s’agissait de revendiquer une augmentation des salaires et des indemnités. Ca ne sera apparemment pas le cas cette fois d’autant que les salariés ne veulent absolument pas s’impliquer dans la démarche de Kechichi. Alors qu’il ls appelais à la grève, ce dernier avait signé en catimini le pacte de stabilité sociale étalé sur 4 années. La situation n’est plus la même en ce sens que le même Kechichi n’est plus statutairement secrétaire général et qu’il a été totalement exclu du conseil syndical pour des dépassements de ses prérogatives. Même le poste de président du Comité de Participation qu’il occupe est brinqueballant ces derniers jours. En effet, outre les dépassements en question, des anomalies dans la gestion des fonds des œuvres sociales de l’entreprise pourraient lui valoir des soucis judiciaires. Situation brinquebalante également du fait de la dernière démarche du directeur général ArcelorMittal Algérie. A l’initiative du secrétaire général de l’Union de Wilaya UGTA, le premier responsable de la société a été saisi de l’accréditation des nouveaux membres du conseil syndical que préside le nouveau secrétaire général Seghir Azzedine. C’est d’ailleurs dans ce cadre et pour permettre à ses derniers d’occuper les locaux du syndicat qu’un huissier a été sollicité hier dimanche. Ce qui semble avoir excité la nervosité de Kechichi et ses partisans qui parlent d’en découdre avec quiconque tentera d’accéder dans les dits locaux. Et comme pour bien marquer qu’il veut rouler en roue libre sans avoir des comptes à rendre à la centrale syndicale UGTA ou à l’Union de wilaya Annaba, il annonce à qui veut l’entendre qu’il choisira une autre organisation syndicale. Pourrat-il réellement le faire alors qu’il est en situation très minoritaire par rapport à ses adversaires d’aujourd’hui et compagnons syndicaux d’hier ? La question reste posée et pour peu que les travailleurs répondent favorablement à l’appel à l’Assemblée Générale dont il n’a révélé la date, c’est tout l’avenir de la société ArcelorMittal Algérie qui se joue. En tout état de cause, la fin de mission de Kechichi Daoud au titre de secrétaire général du conseil syndical et de syndicaliste devait être signifiée hier par huissier ?   

Le Provencial - 
21 octobre 2013 - A.D

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Six jours après l’aïd el Adha - Restaurants, pizzeria et fast food toujours fermés
Actualité suivante »
Annaba: Pour cause d’éboulements, la route menant de Sidi Aïssa à Djenane El Bey fermée à la circulation

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires