Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Assemblée Populaire Communale - Les élus au chevet du sport...
Zone Membre
Publicités

Annaba: Assemblée Populaire Communale - Les élus au chevet du sport local

Publié le 04/12/2013
Les représentants des associations sportives de la commune chef-lieu étaient hier les hôtes de la commune d’Annaba. Cette rencontre est d’autant plus historique qu’elle vient une année presque jour pour jour après l’installation de l’Assemblée Populaire Communale le 09 décembre 2012. Elle a été provoquée à l’initiative de Farid. Merabet du président de l’APC. Y ont assisté,  Laïd Hadji le président de l’Assemblée Populaire de Wilaya au côté du représentant de la direction de la jeunesse et des sports et plus de 70 acteurs de la scène sportive. Principalement des responsables de clubs et d’associations invités à participer aux débats « Les acteurs du domaine sportif sont les mieux placés pour dresser un diagnostic précis de la situation actuelle. C’est à eux d’exposer les problèmes auxquels ils sont confrontés. Il leur appartient également d’émettre des propositions. Notre rôle en tant que municipalité ou wilaya est d’assurer la coordination entre les différentes instances impliquées et de contribuer à la suppression des obstacles d’ordre structurel » a souligné dans son discours d’ouverture le président de l’APC. Par sa présence même, le président de l’APW affiche la volonté des élus de travailler en concert afin d’éliminer les incohérences et assurer l’efficacité de l’action commune entre les deux assemblées locales. « Le sport est sinistré à Annaba…Il faut une opération de réanimation sans laquelle notre ville ne pourra plus redorer son blason jadis étincelant. Des champions nationaux, régionaux et internationaux étaient issus des clubs locaux. Rien ne nous empêche d’en faire de même avec la génération actuelle. Elle regorge de talents immenses et sous-exploités » a argumenté le P/APW.  Les soucis financiers et le manque d’infrastructures sportives ont caractérisé les inerventions. L’insuffisance voire parfois l’absence pure et simple de subvention n’aide pas les clubs à s’épanouir. Ceci est particulièrement ressenti dans le cas  des sports de proximité ou de masse. Les clubs de football sont tenaillés entre l’afflux important des adhérents souvent tenus de verser des frais d’inscription. « Entre l’achat du matériel sportif, les charges administratives et logistiques nous perdons vite la boussole. Ceci nous contraint à demander la contribution des parents des joueurs des classes minime et cadets » a expliqué un responsable du club sportif El Mokawama (OM). Quant aux infrastructures sportives, les participants sont unanimes : Annaba en manque cruellement. Un constat dépourvu de précision vue l’absence de toute étude faisant l’inventaire exhaustif du potentiel structurel local. Preuve en est l’existence de salles de sport dans plus d’un établissement scolaire. A Cheikh Tahar par exemple, le gymnase construit en 2003 ne profite toujours pas aux élèves. La salle de sport du lycée Moubarak El Mili sert à tout sauf à abriter les activités sportives scolaires. Ceci dit, la tenue d’un rapport détaillé des structures déjà existantes permettra de mieux concentrer les efforts futurs des autorités. « Avec les victoires de l’équipe nationale de football, même les plus petits sont pris d’engouement pour cette discipline. Il s’agit donc d’absorber ce tsunami de demandes » a expliqué un technicien. Si la rencontre a permis l’émulation des opinions et des expériences, elle a manqué de méthode. Outre la prise aléatoire de parole indépendamment de la discipline sportive, aucune distinction claire n’a été faite entre les sports de proximité et ceux de performance. Un club dont l’objectif est la distraction des enfants du quartier ou l’occupation des retraités du coin n’est pas comparable à un autre destiné à participer à des compétitions ici et ailleurs. Ici on évoque les exploits passés des USM Annaba en football, là on insiste sur le rôle éducationnel du sport. Pire, les élus s’ils sont au fait des moindres rebondissements des feuilletons interminables des modestes et budgétivores clubs du ballon rond, ignorent jusqu’à l’existence de champions dans des sports moins populaires. Pour l’exemple et devant le désappointement général, il a fallu que le président du club de l’aviron rappelle que l’équipe d’Annaba a décroché le titre de champion d’Afrique il y a … une semaine. L’équipe nautique a eu 10 médailles toutes catégories confondues sans que les autorités ne bougent le moindre doigt pour célébrer les exploits de ces sportifs. Faudra d’abord qu’ils entendent parler de ces talents. L’aviron n’est qu’un exemple. Combien de sports individuels et de sports martiaux enregistrent des palmarès nationaux et régionaux sans que personne ne prenne conscience de leur existence même. Quel gâchis sur le plan budgétaire quand on sait que ces clubs pourtant efficaces n’exigent pas une enveloppe financière conséquente. Sur ce point, les décideurs doivent faire preuve de courage et de bon sens en évitant la complaisance dans l’allocation des aides et des subventions. Il sera certes beau de résoudre tous les problèmes mais il sera vital d’avoir le sens des priorités. Ainsi, les assemblées locales auront beaucoup à gagner et faire gagner à la ville s’ils explicitent leurs objectifs. Faut-il miser sur des disciplines ayant fait concrètement leurs preuves ou bien continuer à injecter dans le tonneau des Danaïdes footballistique qui ne sert qu’à engraisser quelques-uns ? Doit-on se fixer quelques objectifs d’excellence ou bien se perdre dans le nivellement par le bas et le « tout subventionné » ? L’exigence de résultats est-elle au centre de l’évaluation et de la sanction des clubs ? Autant de questions, certes insuffisantes mais nécessaires, pour imaginer et concevoir une politique cohérente, efficace mais surtout transparente du sport local.

Le Provencial - 4 décembre 2013 - Zarrougui Abdelhak

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Gesi-Bât - Une entreprise au bord du gouffre
Actualité suivante »
Annaba: Affaire des conteneurs espagnols - Les accusés acquittés

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires