Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: AUTOROUTE EST-OUEST - En attendant une hypothétique pénétra...
Zone Membre
Publicités

Annaba: AUTOROUTE EST-OUEST - En attendant une hypothétique pénétrante sur Annaba

Publié le 22/01/2014
Et un tronçon de plus ouvert à la circulation. Dorénavant, pour rallier Constantine à Annaba, plus besoin de traverser les localités de Azzaba, Aïn Charchar, Boumaïza ou Berrahal. Depuis quelques mois déjà, tout automobiliste peut allègrement emprunter cette partie de l’autoroute est-ouest, qui traverse une partie des wilayas de Skikda, Annaba et Guelma, depuis la localité d’El Ghedir, jusqu’aux environs de Dréan, dans la wilaya d’El-Tarf. Un gain de temps énorme pour qui connaît bien les RN3 et RN44, reliant la ville du Vieux Rocher à la ville des Jujubes. Pour beaucoup d’automobilistes, ce nouvel axe est le bienvenu, en particulier pour les habitants de la wilaya d’El Tarf ou bien ceux qui souhaitent se rendre en Tunisie, qui, depuis lors est devenue de plus en plus proche. Ceci dit, beaucoup de Bônois en particulier, se demandent réellement si ce tronçon est utile pour eux. « Moi, qui aime bien conduire vite, j’avoue que ce tronçon me convient, reconnaît Rachid, chauffeur de taxi assurant la liaison Annaba-Alger. Au moins, je n’ai pas à attendre pour dépasser un poids lourd ou un véhicule lent. Cependant, le fait d’aller jusqu’à Dréan me dérange un peu ». Et ce genre d’avis est partagé par presque tous. Effectuer le trajet Constantine-Annaba via Dréan constitue un sérieux détour, puisque c’est une bonne partie de la plaine bônoise qui est ainsi contournée. Pour un chauffeur de poids lourd, habitué des longs trajets, d’Est en Ouest, voire du Nord à l’extrême Sud, il deviendrait nécessaire, pour ne pas dire urgent de procéder aux treavaux d’une pénétrante à l’instar de ce qui a été réalisé pour rallier l’autoroute est-ouest à Oran. « Je pense qu’une pénétrante serait amplement nécessaire, surtout pour les usagers souhaitant se rendre à Annaba précisément, nous a-t-il expliqué. D’autant que le tracé serait tout facile, puisqu’il pourrait au moins rejoindre Berrahal. De cette dernière, un nouvel aménagement de la RN44 constituerait un véritable prolongement de cette pénétrante ». Alors que les pénétrantes de Béjaïa et de Jijel sont largement évoquées pour ne pas dire surmédiatisées, celle d’Annaba constitue une véritable inconnue d’autant que, de l’avis de tous, elle serait la moins chère de toutes pour les pouvoirs publics. « Que fait le ministère des Travaux publics ? s’interroge un automobiliste habitué au long trajet Annaba-Alger. Pas grand-chose pour le tronçon Est de ce fameux ‘‘chantier du siècle’’. On ouvre par ci par là des tronçons, sans aucune visibilité, sans aucune indication, et on nous annonce fièrement que maintenant, on peut aller directement de Maghnia à Constantine, comme si après Constantine, c’était le néant, un no man’s land jusqu’à la frontière tunisienne ». Beaucoup resterait donc à faire concernant le dénouement de tous les travaux de l’autoroute Est-Ouest, lesquels restent encore à l’arrêt dans une bonne partie de la wilaya d’El Tarf. Quant à une pénétrante sur Annaba, le mieux serait d’attendre une explication de la part du ministre des Travaux publics…

lestrepublicain.com - 22 janvier 2014 - Lakhdar Habib

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: POSTE FRONTALIER D’EL-AIOUN - Un douanier égare son arme de service
Actualité suivante »
Annaba: EL-HADJAR - Les travaux de réalisation de la piscine semi-olympique piétinent

Les Commentaires

c'est toujours mieux pour pouvoir passer moins de temps sur les routes et aussi pour eviter la circulation ,c'est une tres bonne chose
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires