Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Session ordinaire de l’APW - Un rapport sévère sur la jeune...
Zone Membre
Publicités

Annaba: Session ordinaire de l’APW - Un rapport sévère sur la jeunesse et le sport

Publié le 15/05/2014
Stade-d'AnnabaDDSDSDFFRLa commission des affaires sociales, culturelles, affaires religieuses, sports et jeunesse de l’Assemblée populaire de wilaya a dressé un tableau des plus sombres du secteur de la jeunesse et des sports. Dans cette session de mars 2014, les auteurs du rapport n’ont pas été tendres dans leur réquisitoire sur l’état et la situation de ce secteur. « Les membres de la commission ont relevé un nombre important de déficiences ainsi que le manque d’implication de la part des responsables du secteur… » a signalé avec insistance ce rapport. Ce dernier souligne également « la rareté voire l’absence pure et simple de l’entretien exigé des infrastructures sportives ». Les rapporteurs ont déploré « l’état lamentable et révoltant de certains stades et salles sportives à l’instar de ceux de Didouche Mourad, Stade Seybouse, Stade Sidi Salem, Stade Boukhadra ainsi que la salle omnisports Safsaf ». Ils ont également insisté sur la « détérioration et le relâchement» dans les sports scolaire et universitaire dans la wilaya d’Annaba. La situation « catastrophique et lamentable » dans laquelle se trouve le Centre Régional de l’Education Physique et Sportive (CREPS) à Séraïdi « en dit long sur l’importance et la sensibilité de ce secteur », lit-on dans le rapport. L’inspection déplore le « rythme très lent des travaux des différentes parties du centre ». Le stade du 19 mai 1956 a été également passé au peigne fin par la commission. « En prévision de la coupe d’Afrique des nations 2019, ce stade emblématique doit être fin prêt » affirment les rapporteurs. Pour y arriver, il s’agirait de construire un terrain annexe afin d’améliorer les capacités d’accueil du stade. Le recrutement d’un personnel qualifié fait également partie des recommandations des rapporteurs : « L’absence de la sécurité est un des points noirs du stade du 19 mai 1956. Il faut impérativement consolider le gardiennage pour empêcher efficacement et définitivement les délinquants de s’y introduire ». Le même constat a été dressé à propos de l’espace sportif de la Tabacoop, qui est devenu un refuge pour les toxicomanes et autres « Sans Domicile Fixe ». « Il y a même trois familles qui sont hébergées à titre illicite… » relève-t-on. Le Club Hippique n’a pas non plus suscité d’éloges. « L’absence d’aménagement ainsi que la prolifération des chiens errants sont des lacunes monstrueuses à corriger ». En la conclusion, les auteurs du document assurent que tous ces problèmes ne sont qu’un échantillon, une « petite fenêtre qui donne un vague aperçu sur un secteur dont peu de mots peuvent traduire l’importance dans un pays si jeune, si vigoureux et qui nourrit tant d’ambitions »…

Le Provencial - 15 mai 2014 - Z.A.


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: IMMIGRATION - La coquette, ville de transit
Actualité suivante »
Annaba: Berrahal et El Bouni - Halte aux troupeaux errants

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires