Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba: MARCHÉS DES FRUITS ET LÉGUMES - Des prix relativement stab...
Zone Membre
Publicités

Annaba: MARCHÉS DES FRUITS ET LÉGUMES - Des prix relativement stables

Publié le 23/06/2015
Des prix relativement stablesLes denrées alimentaires de large consommation sont disponibles à Annaba où les prix affichent une relative stabilité, du moins pour l’instant. A la grande satisfaction des consommateurs, tous les produits de large consommation étaient disponibles en quantité suffisante durant les trois premiers jours du mois sacré qui ont vu, de surcroît, l’offre dépasser la demande pour plusieurs denrées, contrairement aux années précédentes. Quant aux prix, ils n’ont pas subi d’augmentation sauf pour les haricots verts, très prisés par les jeûneurs dans cette wilaya, et qui restent, comme durant les autres mois de l’année, en proie à des fluctuations saisonnières. En revanche, les prix de certains produits très demandés ont même baissé comme les courgettes, les navets et les carottes..  A Annaba, à la différence d’autres villes où certains marchés de fruits et légumes, plusieurs producteurs  vendent eux-mêmes leurs produits, d’une parfaite fraîcheur,  à des prix défiant toute concurrence, les marchands n’ont pas eu recours à la spéculation effrénée comme, comme cela est de tradition en pareilles circonstances. Tous les marchés - cela n’est pas l’apanage de la Coquette-, connaissent depuis le premier jour du mois sacré, un «mouvement» exceptionnel, ce qui ne manque pas de créer beaucoup d’animation dans de nombreux quartiers. Des ménagères rencontrées faisant leurs emplettes en toute quiétude au marché El Hattab et au marché central ont fait part de la disponibilité de tous les produits, y compris du lait en sachet qui ne fait l’objet d’aucune tension. Si les prix des viandes rouges (1.200 à 1.500 DA/kg) restent relativement élevés pour les petites bourses, ceux des viandes blanches, qui vont de 280 à 320 DA/kg, demeurent à la portée des couches moyennes, de même que la tomate, cédée à 60 DA, la courgette (70 DA), la pomme de terre étant la seule dont le prix au kg a grimpé pour atteindre les 70 DA contre 50 DA avant le mois de jeûne. La stabilité des prix est la conséquence d’une large disponibilité des produits agricoles, ont expliqué des commerçants. L’ouverture par les pouvoirs publics d’un marché au cœur de la ville d’Annaba proposant des produits et denrées locaux à des prix compétitifs a également contribué à cette stabilité. 

lestrepublicain - 22 juin 2015 -  R.C

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba : BRAS DE FER AUTOUR DES GARDES À L’EHS D’EL BOUNI - La protestation des résidents continue
Actualité suivante »
Annaba: INTOXICATION ALIMENTAIRE - Une lutte sans merci contre les contrevenants

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires