Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: CHU IBN ROCHD - Ascenseurs et scanner hors service
Zone Membre
Publicités

Annaba: CHU IBN ROCHD - Ascenseurs et scanner hors service

Publié le 02/10/2015
Ascenseurs et scanner hors serviceLe calvaire des malades n’en finit pas avec les structures de santé. Les patients à l’hôpital Ibn Rochd se voient pénalisés à cause de la panne des ascenseurs. Les usagers de l’établissement, aussi bien patients que visiteurs, sont ainsi obligés de faire les escaliers des trois étages de l’hôpital. Des malades en brancards sont transportés via les escaliers ce qui génère des désagréments sanitaires majeurs. Kamel, quadragénaire, dont l’épouse est admise à l’hôpital s’interroge à ce sujet : « Comment se fait-il qu’un grand hôpital n’arrive toujours pas à répondre convenablement aux exigences du secteur ? Comment expliquer le fait qu’un moyen aussi important que l’ascenseur tombe en panne aussi fréquemment ? ».  Des infirmiers et médecins chargés de transporter les malades crient leur ras-le-bol. « Les deux ascenseurs de l’hôpital Ibn Rochd sont en panne d’une façon récurrente. Nous avons réclamé sa réparation mais rien n’y fait », ont confié des médecins interrogés à ce sujet. Dans le même volet, le scanner continue à être hors service pour des raisons en rapport avec les pièces de rechange. « L’appareil en question a été sérieusement affecté en raison de sa surexploitation liée notamment au flux de malades en provenance d'autres wilayas », a expliqué un technicien. L'arrêt du scanner ayant coûté au Trésor public plus de 7 milliards de centimes a été ressenti par les patients de la région. Ces derniers se trouvent ainsi dans l'obligation de se replier sur les cliniques privées où une prise d'imagerie coûte entre 20 et 30 000 DA. A noter toutefois que l’unité de coronarographie a été remise en fonction après des semaines d’arrêt. Relevant du service de cardiologie de l’hôpital Ibn Sina, cette unité reçoit des malades souffrant d’infarctus du myocarde ainsi que des insuffisances cardiaques. La réparation du matériel a été accueillie avec soulagement par les dizaines de patients programmés et dont une partie s’est trouvée obligée de solliciter des cliniques privées pour effectuer l’examen en question.

lestrepublicain - 01 octobre 2015 - Zarrougui Abdelhak

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Restauration de la Vieille Ville et du siège de la mairie : Une Entreprise Russe pour effectuer les tr
Actualité suivante »
Annaba: PÉNURIE - 120 dinars le kilo de sucre

Les Commentaires

Quand vous nous disiez que l’ascenseur et le scanner ne fonction pas. Je pense que vous ne rigoler pas en donnant cette information !!!!Parce que moi, je suis allé à plusieurs reprises à cet hôpital. Et, j’avais déjà remarqué que rien ne va plus dans cette structure. La gestion est tenu par des gens qui attendent seulement la fin du mois sans se soucier de l’état dans lequel cet outil de travail. Je pense qu’il y a beaucoup de choses à revoir pour un bon fonctionnement de l’hôpital. L’info n’est pas un scoop pour beaucoup d’entre nous !
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires