Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba: LES BRACONNIERS DU CORAIL « DÉSARMÉS » - Plus d’un milliar...
Zone Membre
Publicités

Annaba: LES BRACONNIERS DU CORAIL « DÉSARMÉS » - Plus d’un milliard de matériel de plongée saisi à Sidi Salem

Publié le 15/02/2016
Après l’intervention des policiers en collaboration avec la marine nationale à la plage Rizzi Amor, les éléments de la  Brigade de Recherches et d’Investigations (BRI) de la P.J se sont rendus au quartier populaire de Sidi Salem munis d’un mandat de perquisition délivré par le procureur de la République près tribunal de Annaba. Les informations qu’avaient recueillies les policiers faisaient état d’un matériel très important servant au pillage du corail et à la harga  se trouvaient dans un local situé dans ce quartier. Un individu âgé d’une trentaine d’années a été appréhendé sur les lieux de la découverte, une véritable caverne d’Ali Baba des pilleurs de corail. Un matériel d’une valeur qui dépasse largement le milliard de centimes se trouvait entreposé dans cet entrepôt. Des compresseurs sophistiqués au nombre de 3  servant au remplissage des bouteilles de plongée, coûtant chacun approximativement 250 millions de centimes, 20 bouteilles à oxygène munies de leurs  accessoires, des tenues d’hommes grenouille, des jerrycans servant au transport du carburant et des traces de corail sur le matériel saisi.Cette opération vient de mettre un terme aux agissements d’un fournisseur qui serait connu dans le milieu des corailleurs.Les policiers dirigés par le patron de la PJ en personne et du commissaire responsable de la BRI, ont frappé un grand coup dans un milieu qui s’est enrichi d’une manière très rapide en détruisant une bonne partie du massif corallien.. Ce trafic a occasionné rappelons-le, la mort de plongeurs inexpérimentés envoyés  dans les profondeurs de la mer à leurs risques et périls puis abandonnés par la suite sur l’une des plages se trouvant à proximité des lieux de la cueillette entre Koudiet Edraouch et la Cité Seybouse. Après les avoir bien entendu délesté de leur matériel de plongée.La plupart des victimes avaient suivi des « stages » de plongée que nous avions qualifié de « formation cocotte minute », puisque d’après nos renseignements, ce n’est qu’après deux jours de pratique qu’ils descendent à des profondeurs que les hommes grenouille de la protection civile ou de la marine nationale hésitent à atteindre. On parle de 63 mètres sous l’eau. Ce qui est totalement inconscient et mortel au cas où le plongeur ne respecte pas les paliers de remontée. Si un accident survient c’est la mort certaine étant donné qu’il n’existe pas de caissons de décompression.

lestrepublicain -
15 février 2016 - Ahmed Chabi

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Lancement des travaux d’une gare maritime
Actualité suivante »
Annaba : LE D.G DES DOUANES ALGÉRIENNES :“L’accompagnement des entreprises économiques, une priorité

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires