Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Entretien avec l’artiste Meryam Ben Allal : « Un public mél...
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: Entretien avec l’artiste Meryam Ben Allal : « Un public mélomane qui prend le plaisir d’écouter »

Publié le 18/06/2016
La jeune artiste et chanteuse tlemcénienne Meryam Ben Allal est une spécialiste de la musique arabo-andalouse, pour ne pas dire la meilleure voie de ce genre musical, s’est produite, mardi soir au théâtre Azzedine-Medjoubi d’Annaba, en lever de rideau
La jeune artiste et chanteuse  tlemcénienne Meryam Ben Allal est une spécialiste de la musique arabo-andalouse, pour ne pas dire la meilleure voie de ce genre musical, s’est produite, mardi soir au théâtre Azzedine-Medjoubi d’Annaba, en lever de rideau du Festival national de la musique et de la chanson citadines. L’artiste, architecte, incarne la musique arabo-andalouse dans toute sa beauté, et tout ce qui est patrimoine hawzi, nouba, depuis son jeune âge. Après sa production sur scène, nous nous sommes rapprochés de l’artiste qui n’a pas hésité à répondre à nos questions.

Qu’est-ce vous avez interprété ce soir, à l’occasion de l’ouverture de la 11e édition du Festival national  de la musique et de la chanson citadines d’Annaba ?
J’ai interprété un programme en deux parties. La première partie était une suite consacrée aux madihs, étant donné que l’occasion est propice durant ce mois sacré du Ramadhan, parmi lesquels un madih assez connu, Ya Rabi el-Ibad. En fait, ce sont des pièces communes avec le répertoire chaâbi, surtout lorsqu’on sait que les Annabis apprécient beaucoup ce genre musical. La deuxième partie était un mélange, hawzi avec une touche du style chaâbi, suivi avec des enchaînements légers, à l’image de Rhamni ya rassoul Allah et Mekka ya lalla.
Comment avez-vous trouvé le public annabi ?
Il est magnifique. C’est un très beau public. Un public  mélomane qui, à la fois, écoute et prend plaisir à écouter, mais qui est très dynamique avec les pièces les plus rythmées. Il est connaisseur, j’ai entendu des youyous lancés par les femmes à partir des quatre coins de la scène du théâtre, suivis par des applaudissements à chaque fois.
Est-ce que vous vous attendiez à une telle réaction du public ?
Sincèrement, au début j’avais peur parce que Tlemcen-Annaba ont deux cultures différentes, donc j’étais très contente.
C’est une première à Annaba en tant que chanteuse ?
Effectivement, c’est la première fois que je me produis à Annaba en tant que artiste, par contre j’ai déjà visité la ville auparavant.
En dehors de vos activités artistiques, qu’est-ce vous faites dans la vie ?
Je suis architecte de formation et je suis l’épouse d’un artiste très connu sur la scène artistique, en l’occurrence Nassim Dj, avec lequel j’ai eu trois enfants.
Un dernier mot ?
Je suis encore jeune, je me consacre beaucoup plus à l’éducation de mes enfants, l’architecture et mon public.
Propos recueillis par B. G.


El Moudjahid le 18-06-2016

« Actualité précédente
Annaba: SECOND HOMICIDE DEPUIS LE DÉBUT DE RAMADHAN - Crime à l’heure du f’tour, à la cité “Fakharine”
Actualité suivante »
Annaba: Jetairfly annonce une liaison entre Charleroi et Annaba en Algérie

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires