Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: FESTIVAL DU FILM MÉDITERRANÉEN - Les jeunes loups du cinéma...
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: FESTIVAL DU FILM MÉDITERRANÉEN - Les jeunes loups du cinéma annabi sur le terrain

Publié le 14/10/2016
Une équipe de jeunes Tunisiens s’occupe en marge de la projection de films de la formation d’autres jeunes Annabis dans les domaines de l’écriture  d’un scénario, de la production de documentaires de perfection, des images, du son et du montage. Enfin, pour tout dire comment on tourne un film. 4 ateliers très intéressants ouverts le 6 Octobre, fréquentés par une centaine de fervents amateurs du 7ème Art sont animés par des Tunisiens qui se sentent cependant délaissés. Ils nous  ont déclaré être venus à Annaba pour rencontrer leurs frères algériens mais malheureusement  ils sont reclus à l’Hôtel Majestic loin des responsables,  qu’ils disent ne pas avoir eu l’honneur de connaitre. Pour Meraouane Meddeb, le président des cinéastes indépendants de Tunisie le plaisir de prendre en charge dans le domaine de la production d’un  documentaire, une trentaine de stagiaires est ressenti à chaque mot qu’il prononce. Slimane, Nesrine, Asma, Hanène, Mérouane, Omar, Anissa, Khadidja, Nour El Houda et tous les autres suivent avec un grand intérêt cette formation qui n’existerait pas chez nous. Leur première tâche pratique a été de tourner un documentaire sur l’état des salles de cinéma de la ville de Annaba qui en comptait quand même 12. Les Annabis étaient étonnés de voir hier des caméras installées devant la salle de l’ex Variétés qui se trouve dans un état de délabrement total. Il faut également signaler qu’à la fin du mois de mai  passé, le wali de Annaba accompagné d’une délégation dont le Directeur de la Culture avait instruit la restauration complète de ce temple du cinéma dans lequel on ne pouvait pénétrer que dans uner tenue correcte. Les cours concernant « le son » sont assurés par Adel Abid. Imer Jelili de Kélibia qui est Docteur et Directeur de l’université tunisienne du cinéma amateur, s’occupe d’enseigner « l’image ». Nizzar Souci « du montage ». Un hommage particulier sera rendu à Adnane Meddeb, un cinéaste disparu et frère de Merouane. Pour rappel, 14 courts métrages tunisiens ont été projetés avant hier à la cinémathèque dont des dessins animés, une technique que ne maitrisent pas encore les Algériens. Le groupe avec lequel nous avons évolué et que nous avons suivi devait apprendre à produire un travail collectif et l’esprit d’équipe avait été remarqué au cours du tournage. Chacune avait un rôle bien déterminé à assurer et c’est ce qui a été respecté.

lestrepublicain - 11 octobre 2016  - Ahmed Chabi
« Actualité précédente
Annaba: Des travaux illicites de nivellement - Le bassin de rétention naturelle des eaux de pluie menacé
Actualité suivante »
Annaba: ATELIERS DE FORMATION AUX MÉTIERS DU CINÉMA - Le public passionné

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires