Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. ONAAPH : Des prothèses modernes pour l’équipe nationale oly...
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba. ONAAPH : Des prothèses modernes pour l’équipe nationale olympique

Publié le 10/02/2017

Ayant les potentialités pour réaliser ses objectifs, l’unité risque d’être confrontée au refus de couverture des coûts par les organismes de Sécurité sociale.

Aider à offrir une qualité de vie meilleure aux personnes amputées des membres inférieurs ou supérieurs et à mobilité réduite, les responsables de l’Office national d’appareillages et accessoires pour personnes handicapées (Onaaph-unité Annaba) en ont fait leur cheval de bataille pour cette année 2017. Cette unité s’est déjà lancée dans un ambitieux plan de développement en termes d’infrastructures, mais aussi et surtout d’appareillages tous segments confondus.

Elle devra compter sur l’expertise et l’accompagnement technique de son partenaire allemand, Otto Bock, leader européen des appareillages orthopédiques et autres dispositifs médicaux spécifiques aux personnes handicapées. Ainsi, après celles en résine et en duralumin, autrement dit la gamme classique, l’Onaaph Annaba projette, selon son directeur, Foued Allali, d’affiner son processus de fabrication des prothèses en carbone (membres inférieurs et supérieurs) qu’elle produit depuis fin 2014, et cela, outre les genoux intelligents dotés de microprocesseurs, ceux hydrauliques et pneumatiques, nouvellement introduits dans sa gamme de produits.

En plus des porthèses à fibre de carbone, un pied dynamique et à restitution de l’énergie portant la marque Onaaph Annaba fera dans un proche avenir le bonheur des amputés des membres inférieurs, car en mesure de se substituer anatomiquement au pied perdu, nous explique Sofiane Boudiaf, chef du département production.

«En somme, sur ce segment et tant d’autres, nous sommes bien partis pour passer de la gamme classique vers une gamme plus développée, soit au diapason des technologies les plus récentes», se félicite cet ingénieur électronicien. Mais le projet, fort prometteur, dont il est légitime, pour M. Allali et sa jeune équipe, de s’enorgueillir, n’est autre que le lancement des prothèses pour sportifs.

Selon le même responsable, l’Onaaph Annaba s’est récemment vu confier la tâche d’appareiller l’équipe olympique nationale. «Mettre au point le processus requis et fabriquer ainsi des prothèses en fibre de carbone spécifiques aux courses, et qui n’ont rien à envier à celles que porte, par exemple, le champion paralympique sud-africain Pistorius, nous en sommes bel et bien capables», souligne M. Allali.

Des projets ambitieux

Sur un total de 200 000 à l’échelle nationale, faut-il le souligner, l’Onaaph Annaba assure l’appareillage d’au moins 16 000 handicapés moteurs, la plupart des amputés des membres inférieurs ou supérieurs. Justement, à cette dernière catégorie, notre interlocuteur annonce l’ouverture, d’ici peu, d’une nouvelle ligne dédiée à la conception/production de mains myoélectriques. Pour une autre bonne nouvelle, c’en est vraiment une. Ce type de prothèses permet aux patients de recouvrer en partie la fonction du membre absent : ouverture, fermeture, rotation de la main, maintien d’un objet.

Et, il n’y a pas que cela. Son collègue, M. Boudiaf, fera par ailleurs savoir : «Nos capacités installées sont appelées à augmenter, puisque notre unité, d’envergure régionale, a été retenue pour bénéficier d’un nouveau mégacentre de production sur les 11 que l’Onaaph, dont relèvent 72 structures entre centres de production et antennes de distribution de proximité, prévoit de mettre sur pied dans différentes régions du pays. Nous disposons d’ingénieurs, de techniciens et d’orthopédistes, hautement qualifiés, formés par l’école algérienne, ainsi que par notre partenaire allemand Otto Bock. La mise au point, la conception, la prise de mesure et de moulage, la fabrication, les essais et le suivi de nos patients sont l’œuvre de nos propres effectifs, ils se font sur place».

Néanmoins, un sérieux handicap risque de freiner cet élan, pour ne pas dire réduire à néant tous les efforts déployés par les uns et les autres. Les nouvelles références d’appareillages orthopédiques seraient systématiquement rejetées par les organismes d’assurance sociale. «Ceux-ci n’acceptent de couvrir que la gamme classique, opposant un niet catégorique aux prothèses en carbone, prétextant leur coût élevé. Il faut savoir que la nomenclature relative aux appareillages n’a pas été réadaptée aux nouveaux dispositifs.

La prise en charge (couverture) par ces organismes d’assurance sociale est subordonnée à une prescription médicale établie par un médecin spécialiste ou un organisme de santé la justifiant. Les prix des prothèses vont de 100 000 à 900 000 DA. Une simple attelle orthopédique coûte entre 30 000 et 70 000 DA», s’offusque Fayçal, la vingtaine, amputé d’une jambe à la suite d’un accident de la route.

Rencontré dans l’atelier d’essayage, ce jeune étudiant, en attente de sa nouvelle prothèse en carbone, ajoute avec amertume : «Aux yeux des assureurs sociaux, les appareillages modernes, qui sont plus pratiques pour nous autres personnes amputées à mobilité très réduite, relèvent du luxe. On cherche à nous priver du seul moyen de compensation de notre handicap et d’avoir une vie presque normale».

Naima Benouaret [EL WATAN - 10-02-2017]
« Actualité précédente
Annaba. Hôpital Ibn Sina : Permanence médicale dans quatre services sensibles
Actualité suivante »
Annaba. La traque aux faux investisseurs se poursuit : Le très controversé Calpiref dissous

Les Commentaires

"Un expert français prévoit un grand avenir à notre pays. Les 4 raisons pour lesquelles l'Algérie sera un très grand pays" ça fait chaud au cœur.

A VOIR ABSOLUMENT la vidéo de 4.49mn de notre ami Abdou sur Algérie Focus.
A savoir que M. Jean-Louis Guigou est un professeur d'université, haut fonctionnaire français, spécialiste de l'aménagement du territoire, il est actuellement président d'IPEMED, institut de prospective économique du Monde Méditerranéen...c'est normal ay Monsieur chacun son tour, vive l'Algérie.
"Il y a 2 jours Abdelmalek Sellal a reçu sa fille "

Isabelle Guigou, plusieurs fois ministre née en Afrique du Nord. France: Le pays compte 7,3 millions d'immigrés dont 31% de maghrébins dont 750 milles algériens.
"Infoot"

Zinedine Zidane élu meilleur entraîneur au Monde par les médias Arabes, Rabah Madjer et le PDG du Buteur et El Heddaf pour lui remettre le trophée, il fait parti de la race des seigneur, c'est le sélectionneur national QUI NOUS FAUT! ya bouzah...s'il faut ramener un jour la Coupe du Monde à Alger, il suffit de lui donner le même salaire que le Réal!!!!!!!!!!(de Y.0) vendredi 10/02/17. LIRE ABSOLUMENT "LE BUTEUR" du 11/02/17 à 17h14. le Qatar le veule aussi pour le triple salaire!!!!!!!!!!!
"La FAF de négocier et pourquoi pas"

de nous ramener en même temps: Samir Nasri, Karim Benzema, Nabil Fékir, Bilal Rebery... et la coupe C.M est dans la poche..........il suffit d'avoir les couilles en bronze!!!!!!!!!!!!!
"khalouta guernina Taàherdet"

Bozo le clown pour un nouveau mandat pour relever le niveau des verts cet abruti a prévu une rencontre au mois de mars avec le Soudan classement FIFA 139 ème et pour l'été peut être une rencontre avec la Somalie 205 ème FIFA...il veut simplement redoré son image,il prend les supporters pour des ânes, lire absolument DZFOOT du 11/02/17 par M-AD...mais qu'est ce quand a fait au bon Dieu pour mériter cela.
"DIA"

lire absolument, Bozo veut barrer la route de la FAF à Madjer et à Fergani!, il fera tout son possible pour empêcher de lui succéder Bozo éprouve une haine inqualifiable envers l'ancien star du football national!.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires