Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: …Une visite sans impacts
Zone Membre
Publicités

Annaba: …Une visite sans impacts

Publié le 31/07/2015
À  Annaba, le ministre s’est arrêté à l’éternel chantier de la nouvelle aérogare, jouxtant l’aéroport international Rabah Bitat où il s’est enquis de l’état d’avancement des travaux de la réhabilitation du parking avions. «Aucun retard ne sera toléré et ce projet doit être livré dans les délais», a menacé le ministre.

Ce dernier semble oublier que des mises en garde plus sévères ont été lancées récemment par des ministres de transport tel que Amar Ghoul et son successeur Talaï Boudjemaâ lors des visites de travail et d’inspection à Annaba.

En vain. Se rendant en fin de son programme de visite à Sidi-Aïssa, sur le CW n°15 qui a connu, il y a plus d’une année, un important effondrement, Abdelkader Ouali a annoncé son accord pour l’octroi d’une enveloppe de 400 millions DA, nécessaire pour la construction d’une déviation d’une longueur de 1000 mètres linéaires dont les délais n’ont pas été annoncés.

Préalablement, le même ministre a fait le déplacement vers la route nationale (RN) n° 16 à la sortie Ouest de la ville où il a inspecté le projet de revêtement de la route express, reliant Annaba à la commune d’El Hadjar sur une longueur de 11 km. «Ici seront réalisés quatre échangeurs, un pont de 360 m et une double voie. Cela permettra avec le nouveau pont de Seybouse de fluidifier considérablement la circulation automobile de et vers le chef lieu. Encore en étude, ce projet devra être financé à hauteur de 5 milliards de dinars», ont expliqué les responsables du secteur à Ouali.

Que des annonces, les unes aussi importantes que les autres, mais qui ne dépassent pas le statut des promesses sans lendemain. En effet, le même ministre a annoncé qu’: «à partir de septembre prochain, plusieurs unités de surveillance et d’entretien du réseau routier national seront mises en places dont la mission impartie est d’entretenir en permanence le réseau routier du pays notamment les chemins de wilaya (CW) et les chemins communaux (CC)». Trop beau pour être vrai. Hormis celle de la corniche dont le revêtement est annuel, les CW et CC de la seule wilaya d’Annaba sont, depuis plusieurs années, dans un état poiteux.

El Watan - le 30.07.15 - Gaidi Mohamed Faouzi


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Tous les dépassements seront sévèrement réprimés - La Sûreté de Wilaya décidée à nettoyer la ville
Actualité suivante »
Annaba: Il se faisait passer pour un procureur de la République

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires