Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: POUR DÉNONCER DES CADRES INDÉSIRABLES - Protesta annoncée d...
Zone Membre
Publicités

Annaba: POUR DÉNONCER DES CADRES INDÉSIRABLES - Protesta annoncée de L’UNPEF

Publié le 12/01/2016
Résultat de recherche d'images pour "unpef"L’Union nationale des personnels de l’Education et de la Formation, bureau de Annaba, a annoncé le 19 du mois en cours comme une date de « colère » contre les éléments indésirables qui «constituent un obstacle pour l’amélioration du secteur à Annaba». Dans un communiqué dont  une copie  est détenue par le rédacteur,  le bureau local de l’UNPEF a dénoncé les agissements de « certains responsables » qui seraient des obstacles devant l’essor du secteur de l’éducation à Annaba. Ainsi, un sit-in sera tenu, mardi prochain, par les enseignants en colère devant le siège de la Direction de l’Education.  Cette action est motivée par « notre constat que le directeur de l’Education a la volonté de travailler et qu’il est, malheureusement, mal entouré », a déclaré Abbas Benlarbi, président du bureau à Annaba. Notre interlocuteur a insisté sur l’importance de « l’engagement de l’ensemble du corps enseignant afin de faire reculer les saboteurs de toutes sortes ». Les protestataires ont dressé une liste des éléments indésirables dont le secrétaire général, le chargé des salaires et le responsable de l’enseignement primaire. « L’objectif n’est pas de déstabiliser le secteur mais de l’assainir. Nous agissons en connaissance de cause et, à partir de notre expérience, nous avons appris qu’il faut agir en équipe pour mettre les choses en marche. Or, certaines personnes de l’entourage du DE ne sont pas à la hauteur », ajoute notre interlocuteur.  A rappeler qu’une réunion a été tenue, novembre dernier, ayant rassemblé le DE et les syndicats du secteur. Les recommandations de ces derniers « restent lettre morte » ce qui motive « une action ferme afin de faire bouger les choses », affirme le partenaire social du secteur de l’Education.

lestrepublicain -
12 janvier 2016 - Zarrougui Abdelhak

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Joli coup de filet des douaniers d’Annaba - 4890 pistolets à impulsion électrique saisis au port
Actualité suivante »
Annaba: CRIMINALITÉ - Des braconniers de corail devant les juges

Les Commentaires

Non a la constitution qui exclus nos enfants de la gestion du pays. nous avons les mêmes droits. nos parents ont soutenu cette révolution!!!on ne lâchera rien sur cette question.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires