Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: COUP D’ENVOI DU PROGRAMME T’HALLA - Une journée scientifiqu...
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: COUP D’ENVOI DU PROGRAMME T’HALLA - Une journée scientifique sur les 3 pathologies silencieuses

Publié le 16/02/2016
2Dans la matinée d’hier, la campagne de sensibilisation et de dépistage sous le nom de « T’halla » a été lancée avec la journée scientifique qui a eu lieu à l’auditorium Yahi Badreddine sis à la faculté des sciences médicales de l’université Badji Mokhtar.

Cette journée fut encadrée par d’éminents professeurs en médecine ; des spécialistes en cardiologie et en endocrinologie ont tour à tour fait plusieurs interventions afin d’apporter des explications à l’auditoire, composé d’une centaine d’étudiants, mais aussi de nombreuses personnes intéressées par ce sujet.
Au menu de cette journée, de nombreuses communications autours des trois pathologies silencieuses que sont les hypertensions artérielles, l’obésité et le diabète. Le docteur Harbi, maitre-assistant au service d’endocrinologie à l’hôpital Ibn-Sina anima une conférence sous le titre « mécanisme de l’obésité et physiologie du diabète sucré de type 2 ». Puis, c’était au tour du docteur en cardiologie issu du même hôpital, de procéder à deux interventions successives sur « HTA-obésité-diabète : épidémies silencieuses » et « HTA : les chiffres qui comptent » ; au cours de ces deux interventions, le docteur Manamani a mis l’accent sur les dangers que représentent ces maladies qui sont à l’origine des deux tiers des décès dans le monde. Des chiffres alarmants, puisque selon l’OMS, 48% des diabétiques ne sont pas diagnostiqués en Algérie alors que le taux des hypertendus qui le sont n’est que de 20%. Au cours des différentes interventions qui suivirent, il fut mis en exergue l’importance de la prévention et du dépistage de ces pathologies. D’où l’importance du projet T’halla qui est une initiative de la part d’un club étudiant « Averroès », qui espère procéder au dépistage de plus de 800 malades d’ici la fin de cette opération.

Les spécialistes de la santé sont unanimes, et ont le même constat : « les algériens mangent mal, marchent très peu, ne font presque pas d’activité physique et ont une très mauvaise hygiène de vie » ; cela fait courir le risque d’être atteint par certaines maladies, comme l’hypertension artérielle l’obésité et le diabète. Les jeunes étudiants du club Averroès tenteront donc d’influencer la population bônoise pendant les près de deux mois que va durer cette opération.

le provencial - 16 février 2016 - B.Mustapha
« Actualité précédente
Annaba: RÉNOVATION DU VIEUX BÂTI - Faut-il attendre qu’il n’y ait plus rien à rénover ?
Actualité suivante »
Annaba : ARRESTATIONS EN SÉRIE - Quatre gardiens de parkings autoproclamés appréhendés

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires