Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba: SIDI-AMAR - Déficit flagrant en infrastructures sportives
Zone Membre
Publicités

Annaba: SIDI-AMAR - Déficit flagrant en infrastructures sportives

Publié le 14/03/2016
Résultat de recherche d'images pour "stade matico"Sidi-Amar, troisième  grande commune à l’échelle de la wilaya, après Annaba et El-Bouni de par le nombre des habitants, enregistre un déficit important en infrastructures sportives. Elle ne dispose pas jusqu’au  jour d’aujourd’hui, d’une salle de sports digne de respect. C’est ce que constatent avec regret  aussi bien les jeunes que les personnes âgées qui désirent  s’adonner aux exercices physiques, pour maintenir la forme et rompre avec la routine et le désœuvrement. Il faut dire que l’urbanisation extraordinaire de la commune, avec l’émergence de  cités un peu partout, n’a pas été du tout accompagnée de la mise en place d’infrastructures sportives. A l’exception d’une piscine semi-olympique en chantier depuis des années, la commune souffre d’un manque flagrant de stades, de salles de sport et de terrains de jeux. Les quelques et rares infrastructures sportives existantes, aujourd’hui, remontent à l’ère de l’ex SNS  et du Groupe Sider. Ce dernier disposait  d’un puissant service chargé de la gestion et de la promotion des activités sportives et du développement du sport au travail. Faut –il signaler, par ailleurs, que les quelques terrains mateco  implantés dans certains quartiers, se trouvent actuellement dans un état déplorable, en l’absence d’entretien et de maintenance. C’est le cas, par exemple, de ceux  des cités UV/45 et de Chaiba. Outre la dégradation des tapis de mateco, ces terrains n’ont plus de clôtures car arrachées à cause de l’incivisme, du laisser aller  et du mépris de l’intérêt général. C’est dire la nécessité, aujourd’hui,  pour les pouvoirs publics et les élus de se pencher sérieusement sur le dossier relatif à la création et à l’entretien des infrastructures sportives dans le but de répondre autant que faire se peut, à la demande des habitants de Sidi Amar, qui  abrite une importante communauté universitaire. Il est grand temps pour la commune de faire démarrer les projets de création d’infrastructures  sportives en souffrance.

lestrepublicain -
14 mars 2016 -  Hocine Akli

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: UN RÉSEAU DE TRAFIC DE DROGUE DURE DÉMANTELÉ - Saisie de 150g de cocaïne et d’une arme à feu
Actualité suivante »
Annaba: Le jardin méditerranéen d'Ain Achir sera ouvert l'été prochain

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires