Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/CYCLISME - GTAC 2016 - Après Oran et Blida, Luca Wackermann gagne l...
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

CYCLISME - GTAC 2016 - Après Oran et Blida, Luca Wackermann gagne le tour international de Annaba

Publié le 25/03/2016

Ph. Mohamed KermiaLe Grand Tour d’Algérie de cyclisme s’est trouvé un nouveau Roi et c’est, incontestablement, l’Italien Luca Wackermann. Le coureur transalpin de l’équipe émiratie « Al Nasr Dubaï » a réalisé ce mardi un joli triplé en remportant le tour international de Annaba, après avoir glané auparavant celui d’Oran et de Blida.

Le rideau est tombé sur le tour international de Bône. Disputée entre le centre ville de Annaba, Berrahal et Seraidi (115 km), cette 4e et dernière étape a vu, pour la énième fois, la victoire des coureurs d’Al Nasr.

En effet, la toute jeune équipe des EAU a réussi à placer trois de ses coureurs sur le podium. Le premier à franchir une ligne d’arrivée perchée à 1000 mètres d’altitude, est le Marocain Essaid Abelouache (2h53m44s), talonné par le maillot jaune Luca Wackermann (2h53m48s) et suivi par l’Algérien Adil Barbari, 8 secondes plus tard (2h53h52).

Une belle course en guise d’épilogue

Néanmoins, l’issue finale de cette course ne reflètait pas du tout sa physionomie globale.

Pour cette dernière sortie sur les routes de Hippone, l'étape s'est emballée dès le coup d'envoi. Les deux coureurs du Vélo Club Sovac, Sid Ali Fellah et Mohamed Kamel Hamza, ont pris les devants rattrapés, quelques minutes après, par l'autre Algérien, Abdelbasset Hanachi (sélection Est), et le Syrien Abdelatif Alsman (EN Syrie).

Le groupe de tête a ensuite roulé droit devant passant par Berrahal où s’est disputé le premier sprint intermédiaire remporté par Hanachi.

N'ayant pas pris beaucoup de retard, le peloton a réussi à revenir à la hauteur des quatre hommes pour faire la jonction une vingtaine de bornes plus loin.

Arrivé du côté de Medjez Erassoul, un autre groupe, 100% algérien, composé de quatre coureurs s'est détaché du peloton. Il s'agit de Azzedine Laagab et Nassim Saidi de l'EN Algérie, Abderrahmane Mansouri (sélection Ouest) et Adil Barbari (Al Nasr Dubaï).

Vainqueur de la 3e étape et détenteur du maillot rouge de meilleur sprinteur, Barbari a remporté le second sprint disputé à El Hadjar dans le but de conserver son tricot pourpre.

De retour au centre ville de Annaba, le groupe de tête a réussi à creuser l'écart sur les autres participants avec une écart de près de deux minutes.

L’entrée en scène de l’armada d’Al Nasr

Toutefois, et comme pour les autres courses, les éléments d'Al Nasr Dubaï ont réussi à refaire leur maigre écart, pour ensuite se placer devant. Ces derniers ont ensuite refait le coup de la bordure pour éliminer les autres concurrents.

Toutefois, une poigné de coureurs algériens mené par l’expérimenté Azzedine Laagab a pu éviter ce piège et continuer à entretenir un suspens devenu de plus en plus insoutenable au fur et à mesure que le finish pointait le bout de son nez.

Cependant et en dépit de la résistance héroïque des trois Algériens Laagab, Mansouri et Saidi, la supériorité des coureurs d'Al Nasr Dubaï fut démontrée pour la 17e fois depuis le début de cette édition 2016 du GTAC, le 11 mars courant.

Un baroude d’honneur des Algériens

En dépit du fait qu’aucun coureur algérien, mis à part Adil Barbari, n’a encore remporté la moindre étape, leur prestation aujourd’hui est plus qu’appréciable. Revenu de blessure et soufrant d’un manque de compétition, Laagab a réussi à tenir tête à ses adversaires dans le col de Sidi Aissa avant de se faire distancé dans les derniers kilomètres et finir au pied du podium.

Même chose pour les deux grands espoirs de la petite reine algérienne, à savoir, Nassim Saidi et Abderrahmane Mansouri, qui ont lutté jusqu’au bout sans, malheureusement, voir leur effort aboutir.

Détenteur du maillot blanc de meilleur espoir, Mansouri a réussi tout de même à conserver son bien en terminant à la troisième place du classement général.

Le Roi Wackermann

Après ces deux premières victoires au tour international d’Oran et de Blida, l’athlète de 24 ans vient d’inscrire son nom au palmarès du GTAC en signant un nouveau succès à Annaba. Trois belles consécrations acquises à la faveur de cinq victoires d’étapes, deux à l’Oranais, deux dans la ville des roses et une dans la ville de Annaba.

Classement des maillots :

Maillot jaune de leader : Luca Wackermann (Al Nasr Dubaï)

Maillot rouge de meilleur sprinteur : Adil Barbari (Al Nasr Dubaï)

Maillot a pois de meilleur grimpeur : Luca Wackermann (Al Nasr Dubaï)

Maillot blanc de meilleur jeune : Abderrahmane Mansouri (sélection Ouest)

Place au tour international de Constantine

Cette édition 2016 du GTAC se poursuivra dès mercredi avec le tour international de Constantine, prévu du 23 au 25 mars. La première étape se déroulera sur un tracé long de 117 kilomètres reliant Annaba à Constantine en passant par Skikda.

Programme du tour international de Constantine :

1ère étape : Annaba – Skikda – Constantine

2e étape : Constantine – Oum Bouaghi – Constantine

3e étape : Constantine – Constantine

Voici les résultats complets ainsi que tous les classements

Mohamed Kermia [RADIO ALGERIENNE - 22-03-2016]
« Actualité précédente
CYCLISME - GTAC 2016 - Tour international de Annaba : présentation de la 4e étape
Actualité suivante »
Annaba: Absence d’autorisation d’exportation d’ammoniac, espace de stockage saturé - Fertial ferme son unité d

Les Commentaires

"Hommage aux cyclismes Annabi"

Hommage au "Cheikh Ali Bentahar" né à Annaba en 1932 et des champions locaux Hamoudi, Cheriet, Daouadi, Lachichi, Belaribi, Tahar Boultih doyen de la ligue du cyclisme de la Coquette, des habitués des routes et de la plaine de Seybouse, des spécialistes des pistes de stades et des côtes escarpées de djebel Edouhg menant au village de Séraidi. On ne peut également oublié et de rendre également un hommage lorsque on parle de cyclisme de Abdelkader Zaaf né à Chebli dans la Wilaya de Blida en 1917 membre du Vélo Club Musulman, champion de France amateur 1942 et 1947 et fut consacré Champion d'Algérie en 1946, il reste comme le plus grand et le plus populaire champion d'Algérie il participe à quatre reprise au tour de France 1948, 1950, 1951 et 1952 prend sa retraite dans l'Algérie indépendante jusqu'à sa mort en 1986...il a fait souffler un vent d'originalité sur les routes du tour de France par son tempérament insolite s'était fait une spécialité des sorties intempestives dés que la route s'élève, il prenait un plaisir malin à s'attirer les foudres du peloton des ténors qui les rendent jaloux car il était le leader du clan des Nord Africain n'en démordais pas et seul ses échappées kamikazes lui permettrait de terminer sans lagunes la tête dans le guidon et moulinette en folie et de rallier Paris sans connaître l'affront et la honte lors de son retour triomphale au bled.(M.O.F.Annabi)
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires