Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: SAISON ESTIVALE - Pas de location de parasols et autres
Zone Membre
Publicités

Annaba: SAISON ESTIVALE - Pas de location de parasols et autres

Publié le 08/06/2016
Cette année, l’instruction gouvernementale très claire rend les plages publiques…au public, en interdisant catégoriquement toute installation de parasols, tables et chaises à l’effet de les louer aux estivants. C’est bien ainsi, les estivants peuvent utiliser leur équipement sans être pris à partie par les  « loueurs » de parasols parce que c’est de cela qu’il s’agit. Ces  « loueurs » qui ont créé ce commerce au fil du temps auraient pu être tolérés encore, voire « reconnus » par la réglementation du commerce,  s’ils s’étaient contentés de louer aux estivants qui en exprimeraient le souhait et sans pour autant s’accaparer d’un espace public qu’ils rendaient privé, alors que la loi l’interdit. Parce qu’il y aurait toujours des estivants qui aimeraient trouver sur place parasols et chaises pour ne pas s’en encombrer. Quoi qu’il en soit, les plages publiques retournent au public et ceux qui  aiment le confort et un service à la carte auront toujours l’opportunité des plages privées, c’est comme cela que se conçoit le tourisme estival. La saison pourtant ne sera pas inaugurée comme de tradition par des festivités prévues hier mais annulées en raison du deuil qu’observe l’Algérie, en hommage au président Sahraoui décédé. Une simple exposition sur le Cours va marquer l’ouverture de la saison estivale mais ce n’est pas un mal. Loin de là, l’argent qui va être économisé servirait, peut être bien, à l’organisation d’un festival de  Aïssaoua, au cours du ramadhan. Un festival qui n’avait pu être inscrit sur le programme culturel de la commune durant la saison estivale, faute de moyens financiers suffisants.
Lestrepublicain -  06 juin 2016 - Ammar Nadir

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: REMISE DE DÉCISIONS AADL - 286 policiers, auxilliaires et retraités reçoivent leurs décisions
Actualité suivante »
Annaba: PREMIER JOUR DE RAMADHAN - Une ville qui se réveille lentement

Les Commentaires

"Enfin, je vais pouvoir m'étaler sur le sable, comme au bon vieux temps"

A vérifier sur place, par moi même! au mois d'Août prochain Inch'Allah.
me voila de retour , desolee pour cette absence. pourvu que cette decision restera valable, ca ressemble aux gardients de parking,
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires