Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: APICULTURE - La femme rurale s’implique
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: APICULTURE - La femme rurale s’implique

Publié le 30/08/2016
La femme rurale s’impliqueLa première session de formation des femmes rurales à l’apiculture a été achevée jeudi dernier à Chabia. Environ 55 femmes ont participé à la semaine de formation organisée par la Coopérative Filali Salah de Chabia en partenariat avec l’agence allemande de coopération GIZ. « Ce projet a pour objectif principal le renforcement du rôle de la femme rurale dans la création et la commercialisation des produits issus de la biodiversité », a expliqué M. Hardi, directeur de la coopérative. Ainsi, le programme d’aide à l’autonomie de la femme rurale tend à impliquer cette dernière dans le processus de production et de commercialisation des produits de l’apiculture. Cette session de formation n’est que la première sur un total de trois. « Les deux autres, de six jours chacune, seront tenues à l’automne et à l’hiver », ajoute notre interlocuteur qui précise que les sessions restantes vont porter sur la commercialisation et la distribution des produits des exploitations. A signaler que les participantes à ce programme proviennent de Annaba et d’El-Kala. « Parmi les 55 bénéficiaires de la formation, 29 sont de la wilaya de Annaba, plus précisément des localités de l’Edough dont Seraidi, Bouzizi et Zriba. Les 26 restantes sont de la wilaya d’El-Kala de la région du lac Tonga et de Bougous », précise le directeur de la coopérative Filali. « On a choisi l’apiculture du fait que cette filière est en pleine expansion en Algérie. Un seul rucher peut générer pas moins de 35 emplois si les conditions sont bonnes », souligne Nouacer Azzedine, secrétaire général de la Chambre d’Agriculture de la wilaya de Annaba. Pour garantir la réussite du projet, les organisateurs ont opté par la méthode du dégroupement d’intérêts communs. « Les femmes habitant le même endroit s’organisent en groupes de production afin de maximiser le profit et s’aider dans l’accomplissement de la tâche », ajoute notre interlocuteur.  La coopérative Filali Salah qui chapeaute  le projet assure également la coordination avec les différents services et administrations impliqués dans la réussite de l’investissement. « L’Angem, la direction des forêts, l’APW, l’APC, la direction de l’agriculture, la Chambre d’agriculture ainsi que d’autres acteurs sont prêts soutenir nos efforts dans l’aide à la femme rurale dans son autonomisation économique », conclut M. Hardi. A rappeler qu’un stage de trois jours en management a été tenu par l’agence allemande GIZ pour donner à 17 femmes rurales de la wilaya de Annaba les notions de base du petit élevage.  

lestrepublicain - 30 août 2016 - Zarrougui Abdelhak
« Actualité précédente
Annaba: L’INFORMEL PRÉPARE SON OFFENSIVE - La tolérance zéro mise à l’épreuve
Actualité suivante »
Annaba: OUED-ZIED - Des terrains spoliés par simple décision administrative

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires