Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: FONCIER - Main basse sur la forêt séparant les cités Rym et...
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: FONCIER - Main basse sur la forêt séparant les cités Rym et Sidi-Achour

Publié le 24/09/2016
Main basse sur la forêt séparant les cités Rym et Sidi-AchourL’anarchie en matière de foncier du côté des  cités Rym et Sidi-Achour, dans la plaine Ouest, chef-lieu de la commune de Annaba, bat son plein.  Et la déliquescence de certaines institutions de l’Etat ont fait que des terres soient  livrées à un véritable « pillage ». Depuis la livraison de la cité AADL de Sidi-Achour, les cas d’appropriation par des particuliers sont légion au niveau des zones boisées des alentours.  Mais le cas le plus frappant, qui se passe au moment même ou les potentialités foncières destinées à l’investissement et à la promotion immobilière se rétrécissent et que les autorités consentent un effort sur la mobilisation de terrains d’assiettes, reste celui  d’une importante superficie, appartenant au secteur des forêts de la wilaya d’Annaba, située sur les hauteurs de l’hôtel « Mimosa place ».  Selon les voisins qui ont saisi les autorités de la wilaya, une personne qui semble avoir les « reins solides », s’est « accaparée »  de prés d’un hectare, avec en plus l’installation d’une clôture en dur.  « La police de l’urbanisme et de la protection de l’environnement s’est déplacée sur les lieux pour constatation. Mais, la situation reste inchangée. Les policiers nous ont affirmé que la seule chose qu’on a le droit de faire, c’est de saisir les services concernés. Sans une décision de démolition des services concernés, on ne peut pas procéder à la destruction des constructions illicites.», dénoncent les habitants dans une lettre transmise aux autorités compétentes. L’alarme est réellement tirée. Pour s’enquérir de la gravité de la question, il suffit de faire une balade notamment à cette partie boisée de la plaine Ouest pour voir de visu plusieurs superficies illicitement occupées et dont les surfaces ont été délimitées à l’aide de clôtures de fortunes et lesquelles sont inexploitées à longueur d’année. Plaie ouverte depuis des années,  le problème du foncier devient, depuis quelques semaines la « priorité des priorités » du wali d’Annaba, Youcef Cherfa.

lestrepublicain -  22 septembre 2016 - B. Salah-Eddine

« Actualité précédente
Annaba: CITÉ UNIVERSITAIRE 19 MAI 1956 - Un début d’année houleux
Actualité suivante »
Annaba: DÉCÈS DE RACHID HADJOU - Annaba pleure l’un de ses plus grands footballeurs

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires