Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Une famille victime de hogra
Zone Membre
Publicités

Annaba. Une famille victime de hogra

Publié le 28/07/2009

A Annaba, le problème du logement n’a jamais fait l’objet de solutions durables. Ce ne sont pas les programmes qui manquent, mais plutôt la transparence dans l’attribution.

Une simple vérification permettrait de déceler de nombreux indus bénéficiaires qui usent, dans leur majorité, de subterfuges et autres faux documents pour obtenir un logement, non sans la complicité de ceux qui ont la charge d’établir les listes. Entre-temps, les véritables ayants droit, dans un besoin cruel d’un toit pour y abriter leurs familles, originaires de la wilaya de Annaba, peinent depuis plusieurs décennies à voir leurs noms inscrits sur les listes. « Nous sommes des sous- citoyens. Nous n’avons pas le droit au logement dans cette wilaya », se plaint Rabah Bouacha, chargé de la sécurité à l’OPGI. Bien qu’il exerce depuis 20 ans dans un organisme pourvoyeur de logements, Rabah n’a pas bénéficié d’un appartement, tout autant d’ailleurs que sa famille révolutionnaire résidant à la Colonne, cité coloniale. Sa famille et lui encourent un danger certain au vu de l’état délabré de leur maison. Abondant dans ce sens, il explique : « Notre logement menace ruine, il est frappé par une décision d’évacuation et de démolition certifiée par les services techniques de Annaba et de l’OCRAVA. Sans être opportuniste et bien que nous soyons dans nos droits, j’ai préféré soumettre une demande de prêt de 300 000 DA auprès des œuvres sociales de l’OPGI pour entreprendre des travaux de rafistolage pour parer à la menace d’effondrement. Cela fait déjà 7 ans, et j’attends toujours. Rabah Bouacha, qui se dit victime de hogra, a officiellement saisi le directeur général de l’OPGI afin qu’il intervienne auprès du « syndicat indélicat », mais celui-ci n’a pas jugé utile de le faire. Il préfère « intervenir pour d’autres personnes plus utiles tels que des notaires et autres notables de la wilaya qui, eux, ne sont pas dans le besoin », dit ce citoyen. « A qui dois-je m’adresser alors ? A défaut de justice humaine, je m’en remets à celle divin », affirme, désespéré, Rabah Bouacha.


B.Ahmed Ramy [EL WATAN - 28-07-09]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. CHU Ibn Rochd : Le DG refuse de réintégrer le SG du Snapap
Actualité suivante »
Annaba. Culture de la tomate industrielle : Vers une chute de la production

Les Commentaires

Heureusmnt ke ts ls journalistes ne s'assoient ps sr la deontologie, Mr Ahmed Ramy vs a ecoute et a mm publie vtre prob... Prsne, de ns internotes, pr vs repondre alrs ke bcp vs ont lus? Mais k'e-c ki vs arrive encore? Pr vs aider avc 1 commentaire, ca riske de vs couter qlqs sous ossi.... Mais tt ca, ya si Rabah, ca fait partie ds mythes k'il fo demolir, kom c'lui du chomeur parasite, le benamissss, la hogra, la corruption ou du "beneficiaire" heureux.
Bref, je te conseille d'aller directemnt RE-voir ls administrations concernees ou d'aller directemnt voir Mr Le Procureur de la Coquette pr faire le point. Vs n'etes ps le 1er et vs ne serez certainmnt ps le dernier tt de mm!
1 rumeur ki circule c derniers jours ke ntre Sheikh Mr Boutef, va bientot lancer son blog,... pr faire plaisir o 92% ds votants boutefistes, kom le cousin Sarko, lui est gentil et ls francais l'aiment. Ps de doute, j'irais brutalemnt commenter chez lui,... enfin pr denoncer ts ls noms de Mrs ls magouilleurs-elus et ossi tte la degueulasserie kotidienne de la Coquette!
Conclusion: en Algerie, le prob du logemnt et du chomage a explose (grace a ns cervos-sportifs ns freres Generos!). Pr camoufler c'te explosion du chomage et du logemnt, Boutef & Co multiplient ls promesses sr ls projets fantoches. C'1 manipulation scandaleuse. Mais ls citoyens ont vite compris et apercu ke c ki brille n'est ps forcemnt or, alrs certains ont prefere el-harba wel harga, tandis ke d'otres intellos, kom moi, ns preferons attendre 2014... pr ntre Mr Said Boutef2, et ns belles maisons de ns reves!
La citation :"La colonne - cité coloniale" est savoureuse.Mise à part , la vieille ville (Place d'armes)tout était de facto "colonial".
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires