Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. 2017 des potentialités et des programmes pour transformer A...
Zone Membre
Publicités

Annaba. 2017 des potentialités et des programmes pour transformer Annaba en pôle d'attraction touristique

Publié le 03/01/2018

Le secteur du tourisme a connu en 2017 à Annaba une dynamique sans précédent avec plusieurs projets de relance et d’initiatives innovantes de valorisation des potentialités touristiques locales en associant tous les acteurs en vue de transformer la wilaya en région d’attraction touristique.

Les capacités actuelles d’accueil de la wilaya qui sont de 4.629 lits offerts par 45 établissements hôteliers dont 7 classés se renforceront à court terme de 2.500 lits grâce aux nouveaux projets et opérations de réhabilitation et extension en cours, assure-t-on à la direction du tourisme et de l’artisanat.

La majorité des projets affichant plus de 70 % de taux d’avancement des travaux est située dans la ville d’Annaba tandis que 18 projets d’hôtels, de résidences touristiques, de chalets et de complexes sont domiciliés dans les zones d’expansion touristique de Seraïdi et Chetaïbi, est-il indiqué de même source.

Cette stratégie de développement touristique commence à porter ses fruits avec la réouverture après restauration et réhabilitation de l’hôtel d’Orient donnant sur la place de la Révolution en plein cœur de la ville d’Annaba qui reconquiert ainsi un de ses joyaux architecturaux avec des services orientés vers la promotion du tourisme urbain et tourisme d’affaires.

Cette orientation est confirmée avec aussi la réouverture de l’hôtel El Hoggar sur la place saint George au terme d’une opération de réhabilitation.

Une opération similaire a été lancée à l’hôtel international Seybous qui est le premier établissement hôtelier moderne ouvert dans la Coquette en 1975 avec une capacité de 518 lits.

Lancée en septembre 2017, la requalification de cet hôtel relevant de l’Entreprise de gestion touristique d’Annaba permettra de l’élever au rang d’établissement 5 étoiles offrant des services de haut standing, d’espaces de détente, de loisirs, de shopping et d’affaires de haute classe, assurent des responsables locaux.

Il sera procédé dans la même optique à la réhabilitation de l’hôtel El Mountazah de Seraïdi construit en 1971 avec une capacité d’accueil de 202 lits.

L’établissement qui joint de vues magnifiques sur les forêts de l’Edough et sur la plage au sable doré d’oued Bagrat sera transformé en complexe touristique 4 étoiles avec des services ciblant en premier les familles et les sélections sportives.

La demande des équipes sportives devra croitre avec la perspective de réouverture du centre d’éducation physique de Seraïdi dans "les prochains mois", est-il indiqué.

Cinq nouvelles zones d’expansion touristique

Région côtière, Annaba s’oriente vers le développement du tourisme balnéaire avec la délimitation de cinq zones d’expansion touristique à Chetaïbi, la baie occidentale et la corniche d’Annaba, Oued Bagrat et Sidi Salem.

Le plus important projet lancé sur le littoral de Chetaïbi est le projet annoncé "ami de l’environnement" du camp familial (3 étoiles) dont la réception est prévu pour l’été 2018 avec des chalets de 880 lits, des services multiples incluant notamment des jeux aquatiques et des restaurants classés.

Dans ce cadre, les investisseurs porteurs de projets d’écotourisme sont encouragés à implanter à Séraïdi des villages touristiques qui favorisent la promotion de tourisme de montagne et attirent les amoureux de la nature.

Annaba s’oriente ainsi par des pas fermes vers les développements d’activités attractives de touristes avec l’apparition de plusieurs clubs dont celui des parapentises et ‘‘Seraïdi Adventures’’ qui attirent de nombreux jeunes du pays et de l’étranger par les meetings et tournois qu’ils organisent sur les monts de l’Edough.

Cette dynamique suscite l’intérêt des jeunes affiliés aux diverses associations sportives et culturelles qui multiplient les tournois et initiatives de randonnées et de circuits de tourisme culturel vers les vestiges de Bouna et de la ville romaine.

[APS - 26-12-2017]

« Actualité précédente
Journées du court-métrage d’Annaba: ‘’Ahadtek’’ décroche le 1er prix
Actualité suivante »
Annaba : Rapatriement de 400 migrants nigériens

Les Commentaires

"C'est une bonne nouvelle"

Le problème, c'est que chaque début d'année on nous parle de réhabilitation de l'hôtel El Mountazah, l'hôtel d'Orient et de l'hôtel Seybouse???.

Tout ca c'est bien beau. Mais il faut aller plus vite ! Les projets chez nous durent pour leur réalisation dix fois plus de temps qu'ailleurs. Dans les pays des travailleurs ce sont des villes entières qui poussent en un temps record. Avec tout le nécéssaire, l'indipensable, sans que rien ne soit omis. Il faudrait que nos entreprises, notre administration et tous ceux concernés autour d'un projet, d'une réalisation, prennent de la graine sur ces pays pour apprendre à être capables de produire les mêmes bons résultats. Nos projets, pour divers raisons prennent exagérément trop de temps pour voir le jour. Evidemment, l'incontournable incompétence est certainement pour quelque chose.
"El-Hadjar"

Fourneau à l'arrêt, il n'y a plus de coke...attente livraison navire chinois!...AC 12...300 fois le prix!.
"Location local"

prix exorbitant à 120.000DA...les habitants louent leurs appartements!...à usage commerce!.
"Vertige en tout genre"

Circulation en pagaille...cause des responsables et du maire incompétent...qui non pas défendu le projet/tramway...circulation en bordel/organisé!!!.
"Meilleur nouvelle de l'année"

Cours de la révolution un jeune cafetier met à la disposition des lecteurs des livres usagés gratuit!!!nos brêles de responsables peuvent prendre exemple!.
"Rien a comprendre"

L'investissement une avancée dans la ville de Constantine atteint des niveaux remarquables dans le domaine de l'industrie...contrairement aux élus d'Annaba qui dorment dans leurs bureaux!!!.
"La ville de Skikda, prend exemple sur le jeune cafetier d'Annaba"

Skikda a lancé un projet culturel baptisé "Une bibliothèque dans chaque café" l'objectif de faire sortir les livres des bibliothèques des institutions et des établissements éducatifs et encourager la lecture" a t-on appris du P/APC Saïd Bouaziz, attestant que l'initiative sera généralisée dans d'autres cafés avec l'ambition de faire de ces cafés "des espaces pour la lecture".
De son côté, le directeur de la bibliothèque centrale de la ville de Skikda Abdelaziz Bouhbila, a salué l'initiative, affirmant que son établissement est prêt à collaborer avec les services de la commune soulignant l'impact de cette action pour renforcer l'éducation par le plaisir de lire, "BRAVO MONSIEUR"... Exemple à suivre pour le P/APC d'Annaba!!!.
"Message au directeur usine El-Hadjar"

Tout simplement pour éviter l'arrêt lu fourneau et le personnel au chômage! il fallait faire tout simplement du stockage du coke!!! par ce que vous manquer d'incompétence!!! vous n'êtes pas à votre place! retourner à l'école!.
"Wali d'Annaba"

Dans un nouveau look style "Bruce Willis" casquette et lunettes noir (dolce gabbana)annonce hier Annaba sans bidonvilles en 2019.
"Cause du manque de Coke"

Complexe sidérurgique d'El-Hadjar mauvaise gestion, amateurisme et baisse de production...Hier bousculade et pagaille en tout genre, nous avons constaté un interminable va et vient de camion de gros tonnage chargés de coke faisant la navette entre le port et le complexe sidérurgique avec une route parsemée par des ralentisseurs des quantités de coke déversé sur la chaussée avec des camions mal couverts et la cargaison dû à la vitesse des camions et du freinage le débordement du coke se répand sur la chaussée. Une situation digne des célèbres films comique de "Laurel et Hardy". Notre wali alias Bruce Willis rappel à l'ordre les responsables sous peine de sévir...ailleurs c'est qui vaut à une mise à pied M le wali, vous aussi vous n'êtes pas dans le coup!!!IL FAUT MONTRER L'EXEMPLE!!!pas de cadeau IL FAUT SANCTIONNER!! heureusement qu'il ne s'agit pas d'une centrale nucléaire!.
"Vraiment RIGOLO"

Le stocke épuisé ce n'est que récemment que l'on c'est aperçu de la rupture totale!. C'est comme on dit on Belgique "c'est on a fini de chier, que l'on s'aperçois qu'il n'y a plus de papier".
lire absolument "REPORTER" de Rahmani.
"Meilleur reportage du siècle"

Vidéo 3.31 mn avoir absolument, sur "ALGERIE FOCUS" Lac Aguelmine dans le mont du Djurdjura/un paysage hivernal époustouflant, un paysage paradisiaque filmé par un cameraman en herbe talentueux, répondant au nom de Chérif Amokrane, quel plaisir pour les yeux, un magnifique site a protéger, cette merveille d'Algérie.
"Inquiétant dérapage du ministre du sport"

Le ministre a fait des déclarations irrespectueuses et indélicates en pleine réunion avec les représentants de 37 fédérations sportives nationales en réponse aux disfonctionnement de l'organisation des Jeux Africains de Jeunesses...il a dis "Je m'en fou de l'image de l'Algérie"...il mérite une scansion!...lui aussi manque de compétence...nous sommes gérer vraiment par des ÂNES!!!lire absolument "ALGERIE FOCUS".
Sur "ALGERIE PART", désolé
qu'est qu'on a fait au bon Dieu!!!pour mériter cela! c'est la honte!!!!!!!!!!!!!
le tourisme à annaba a toujours été au sommet chaque saison estival. mais, ce qui ne va pas c'est plus la formation du personnel dans ce domaine de la restauration de l'hôtellerie et de l'accueil du client. le peu d'infrastructure qui existe souffre de ce manque de professionnalisme du monde qui s'occupe justement de ces infrastructures. le client est vu comme une source de revenu et pas comme un véritable client . et , le véritable client ne voit pas la dépense mais tout ce qui gravite autour de la prestation. par exemple, quand vous aller à l'hôtel el maza ex hôtel du rocher, pour avoir un café le personnel ne se presse pas pour prendre la commande et quand vous avez la commande sur la table. votre café est froid et votre boisson chaude , disant elle effleure les la température du lieu ou vous être placé. franchement , vous n'avez pas envi de revenir, pour voir ses désarticulés venir vous servir.
j ai du mal a comprendre notre politique dans le secteur du tourisme. ce n'est pas seulement les hôtels qui font le tourismes mais un tout, qui comprend la restauration, la valorisation de l'environnement des sites les plus importants de cette ville. vous avez vu des délégations visiter la mosquée millénaire de sidi bou marouan , la basique de st augustin ou le site d'Hippone. il n'existe même pas un endroit pour donner des information sur la ville. il y a des homme qui connaissent très bien la ville, ne faudrait il pas leur faire confiance pour prendre des initiatives pour le grand bien de la cité.et , pour faire cela , la wilaya la commune doivent donner les moyens pour que ce travail soit mener à bien.
moi, j'avais un projet très intéressant pour seraidi. un projet qui donnera du travail à une vingtaine de personne et qui fera vivre au moins 200 personnes directement et indirectement les commerçants du village et leurs famille. on peux dire que ce projet allait faire profiter 500 personnes pendant la saison estival. ce projet pourra dynamiser le village pendant tout l'année . j ai couru de partout pour avoir l'info, personne n'a été capable de me dire quoique ce soit. j'avais prévu un investissement de 75 000 euros pour la réalisation de mon projet. Un entreprise spécialisée dans le montage de ces projets m'avait fait un devis pours sa réalisation qui approche les 50 000 milles euros.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires